[CRITIQUE SÉRIES] « The Walking Dead » – The Well (7×02)

twd-7x2-1

Carol et Morgan sont conduits au Kingdom, où il rencontre Ezekiel, un leader mystérieux qui cache un secret.

Après un premier épisode qui a saigné les spectateurs – 17 millions rien que sur AMC – la série phare sur les zombies a dû faire face à un vent de critiques concernant la violence du show. Le deuxième épisode vient contrebalancer le tout avec beauté.

Après le bain de sang, il restait un élément à élucider : quid de Carol ? Le personnage le plus fascinant de la série a tout connu : l’errance, la perte de sa famille, un côté bad-ass, l’exil, le retour, la fabrication de cookies et enfin la perte de foi et de repères dans la fin de la saison 6. Ce début de saison 7 lui offre un nouveau rôle : la comédie. On est loin des éclats de rire d’une série comme Friends mais néanmoins l’épisode offre une bonne occasion de souffler.

Carol et Morgan, devenu son BFF, sont secourus par de mystérieux cavaliers qui se révèlent être des membres d’une communauté proche d’Alexandria. La particularité de cette communauté ? Elle est dirigé par un mec baptisé King Ezekiel et dont l’animal de compagnie est une tigresse répondant au doux prénom de Shiva. Les deux survivants du groupe de Rick ayant perdu leurs repères – pour le meilleur comme pour le pire – la saison précédente, l’occasion leur est donnée de se reconstruire.

Si l’humour domine dans cet épisode, la série n’oublie pas son but : offrir une vue plus large sur le monde actuel. On nous présente donc le Kingdom, son fonctionnement et ses caractéristiques, ses petits secrets mais aussi la place des Saviors – et donc de Negan –  dans tout cela. La visée est de présenter une nouvelle commune sauf qu’au-lieu de la violence et du sang, la série propose une approche douce, construire autour de l’aura d’Ezekiel, incarné avec brio par Khary Payton. Son background est rapidement montré, ce qui est une première dans The Walking Dead.

L’idée de la saison 7 est d’analyser les différentes gouvernances. On a donc eu Negan et sa violence dictatoriale, Ezekiel et sa gouvernance pacifiste et enfin on aura Rick et les conséquences de ces différentes rencontres. Cet épisode prouve que la série peut changer et se modifier quand le besoin de fait sentir. Cela est encourageant pour la suite.

Fraîchement renouvelée pour une saison 8, The Walking Dead effectue un salto scénaristique pour mieux cerner ses limites.

"The Walking Dead" - The Well (7x02)
3.8

Conclusion

Un épisode en complète opposition du précédent mais qui permet de faire progresser l’histoire et ses visages.

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 38 autres abonnés