The Room de Christian Volckman – Critique

Matt et Kate achètent une maison isolée. Peu de temps après le déménagement, ils découvrent une pièce cachée qui leur donne tout ce qu’ils désirent (argent, diamant, nourriture, champagne, tout). Mais lorsque le couple commence à parler d’un enfant qu’ils ne peuvent pas avoir en temps normal, est-ce que cette pièce pourra combler leur bonheur ou provoquera leur perte?

The Room a été réalisé par Christian Volckman que l’on connait peu mais à qui l’on doit le film d’animation Renaissance (2006). Il dirige Olga Kurylenko (Quantum of Solace) et Kevin Janssens (Revenge) dans ce film de science-fiction. A moins que cela soit un film d’horreur?

Une histoire de déjà-vu?

En lisant le scénario et le ton donné au début du film, nous pourrions croire que l’on à faire un énième film d’horreur d’un couple qui achète une maison et peu de temps après, ils apprennent que les précédents propriétaires ont été tué dans la maison, ce qui est le cas dans notre film. Mais peu à peu, le scénario part dans de la science-fiction avec cette pièce (the room en anglais) qui exauce les vœux des habitants de la maison. Suit alors une accumulation de gourmandise, d’envie, de paresse et de luxure dans le quotidien de notre couple. Mais comme le dit l’adage, l’argent ne fait pas le bonheur et le couple arrive vite dans une monotonie quotidienne. Alors que Matt se demande comment cette pièce fonctionne et quelles en sont les conséquences, Kate l’utilise pour demander quelque chose d’immoral: un enfant. Ce changement apporte du renouveau au scénario qui va obliger ainsi se concentrer sur l’aspect humain de la situation. Le scénario est particulièrement bien imaginé et arrive à se renouveler en ajoutant toujours un petit détail pour aiguiller le reste du film.

Réalité ou fiction?

Le design de la pièce n’a rien de particulier. La pièce est vide, sans fenêtre ni placard ou décoration. Le seul design intéressant vient de la maison en elle-même. Pas de l’extérieur mais de l’intérieur. Les planchers et les murs sont composés de gros câbles électriques qui alimentent probablement cette mystérieuse pièce grâce à un vieux générateur tout aussi mystérieux que la pièce. Le reste de la maison n’est pas très bien filmé et on se perd un peu dans les pièces de la maison. La pièce nous fait nous poser bien évidemment plein de questions sur ce qu’il se passe derrière. Est-ce que lorsque Matt demande une peinture de Vincent Van Gogh à la pièce, est-ce que la vraie peinture disparait du musée où elle est exposée ou est-ce une réelle copie? Est-ce que l’argent a été créé ou il a été cambriolé dans une banque?

Olga Kurylenko est convaincante dans son rôle de mère et épouse mais Kevin Janssens peine à l’arrière en alternant époux et artiste torturé à la recherche de la vérité sur la pièce. La musique du film s’imprègne bien des images et les effets sonores ajoutés pour amplifier l’angoisse et le suspense de certaines scènes fonctionnent.

The Room de Christian Volckman – Critique
Conclusion
The Room n'est pas un excellent film, mais n'est pas un mauvais film non plus. Il ravira les fans d'horreurs qui souhaitent du renouveau dans les maisons hantées. Grâce à son scénario qui s'étoffe tout au long du film, il essaiera de tenir en haleine le spectateur jusqu'à la fin mais ne fera pas l'unanimité.
Note des lecteurs1 Note
3
Note du film

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 38 autres abonnés