[TEST BLU-RAY] “Annabelle”, réalisé par John R. Leonetti

Annabelle blu ray jaquette

John Form est certain d’avoir déniché le cadeau de ses rêves pour sa femme Mia, qui attend un enfant. Il s’agit d’une poupée ancienne, très rare, habillée dans une robe de mariée d’un blanc immaculé. Mais Mia, d’abord ravie par son cadeau, va vite déchanter. Une nuit, les membres d’une secte satanique s’introduisent dans leur maison et agressent sauvagement le couple, paniqué. Et ils ne se contentent pas de faire couler le sang et de semer la terreur – ils donnent vie à une créature monstrueuse, pire encore que leurs sinistres méfaits, permettant aux âmes damnées de revenir sur Terre : Annabelle…

À travers tous ces clins d’œil ou moyens d’inspiration, on arrive à se demander qu’est ce que vient faire la poupée Annabelle dans cette histoire. Depuis The Conjuring : Les Dossiers Warren, on nous à vendu une histoire de poupée maléfique, hantée ou même tueuse, je répète : « Avant Conjuring il y avait Annabelle ». Finalement, on se retrouve dans une histoire plutôt désordonnée entre secte, poupée possédée et démon. Un scénario tellement rempli d’idées (et très bonnes), qu’il aurait été préférable de n’en choisir qu’une seule (en l’occurrence l’histoire d’Annabelle, son nom est sur l’affiche quand même) et de la traiter jusqu’au bout. En effet, les éléments perturbateurs ainsi que la trame de l’histoire sont des sujets non élucidés ou plutôt mal expliqués. Un scénario assez brouillon laissant place à diverses propositions. De plus, cela laisse clairement, et dès le départ, une ouverture vers un second film. Ce qui nous emmène à nous demander « Qui es-tu Annabelle ? », un fait peut-être voulu ou simplement mal exprimé. A croire que la poupée ayant terrifié la famille Warren ne soit simplement qu’un projet purement marketing. (critique complète)

annabelle

C’est toujours un plaisir de visionner un film distribué par la Warner car leurs Blu-Ray sont toujours irréprochables. La qualité visuelle du film est époustouflante autant dans les scènes nocturnes qu’à l’extérieur sous un soleil idyllique. Pas de grain, ni de perte de qualité, c’est un sans faute pour Annabelle. Avec sa piste audio VO DTS-HD Master Audio 5.1, Annabelle joue sur l’espace et entraîne le spectateur dans un tourbillon cauchemardesque pendant les scènes dites “paranormales”, les enceintes sont mises à rude épreuve pour le bien des nerfs de ses spectateurs. La piste française Dolby Digital 5.1 est légèrement moins bonne, mais proposera tout de même à ceux qui n’aiment pas lire des sous-titres une très bonne ambiance bien glauque.

Côté bonus, on retrouve un ensemble de featurettes sur le tournage du film et sur les événements étranges qui s’y sont produits. On revient également sur le processus de création de la fameuse poupée et sur l’absence du personnage de Christopher Shaw au montage final. Ces cinq featurettes totalisent une durée d’une vingtaine de minutes et sont disponibles en haute-définition (il fallait le souligner).

Pour l’achat du film en blu-ray, le tee-shirt officiel Annabelle vous sera offert. Nous ne l’avons pas reçu, mais d’après le visuel du coffret, il ravira tous les fans du film !

Annabelle
  • Le Film
  • La Vidéo
  • Le Son
  • Les Bonus
3.4

Conclusion

On regrettera que le film ne rejoint pas son grand-frère (Conjuring) dans l’horreur absolue, et malgré les déboires qu’il a subit lors de sa sortie dans les salles, Annabelle satisfera les fans de Conjuring qui ne chercheront pas une quelconque back story honnête à la poupée maléfique.

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 32 autres abonnés