LA PLAYLIST | #2 | Ghostface, Scream

LA-PLAYLIST-DE..-ghostface

Bonjour à tous et bienvenue dans ce second numéro de La Playlist ! Avant de me lancer dans les 5 titres qui feraient la parfaite bande son de vacances de Ghostface, il me semblait important de venir vous dire que le personnage créé par Wes Craven m’a donné du fil à retordre… Entre chansons qui me sont venues rapidement et titres musicaux qui m’ont fait écouter des dizaines et dizaines d’artistes pour constituer ce qui correspond au mieux au Ghostface, j’ai longtemps cru que je n’allais pas y arriver… Bon, si vous me lisez c’est que j’ai finalement trouvé mon bonheur et qui sait, peut-être le votre !

Alors sans plus attendre et parce que je sais que vous êtes avides de nouvelles découvertes, ou pas, voici mon top 5 des chansons/musiques pour Ghostface !

Tom Dooley – Grayson and Whitter (1929)

J’aurai pu en choisir des titres reprenant le folklore de la Caroline du Nord et plus particulièrement de Tom Dooley ou Dula, mais pourquoi prendre parmi plus de cinquante chansons quand les premiers à avoir enregistré Tom Dooley sont Grayson and Whitter, oui, un peu de culture au milieu de meurtres, ça fait du bien ! Mais au fait, pourquoi un titre de country ? Et bien c’est le titre de la chanson qui nous intéresse ici, Tom Dooley. Si vous ne savez pas qui est ce charmant personnage, laissez moi vous faire les présentations ! Dula était dans son temps, au XIXème siècle, un esclave qui fut vendu et revendu mais bon, normal à cette époque où il ne faisait pas bon être noir… Ce qui l’est moins c’est peut-être le fait que le monsieur a sauvagement tué sa maîtresse/fiancée à coup de grand couteau, nous offrant au passage ce morceau qui depuis 1868, ouais presque 150 ans, nous rappelle Ghostface. En fait, j’adore ce titre léger comme seul savent le faire les américains lorsqu’il faut parler horreur et constitue pour moi le parfait morceau d’entrée en matière, Tom Dooley, un personnage, une chanson qui nous décontracte alors que normalement et logiquement, nous devrions nous sentir mal, peut-être le serez-vous après avoir lu ces quelques lignes !

Don’t Fear The Reaper – Blue Öyster Cult (1976)

Quittons la première moitié du XXème siècle pour nous plonger dans la seconde avec Don’t Fear the Reaper, titre au combien connu de Blue Öyster Cult ! Pour la petite anecdote, c’est la première chanson qui m’est venue lorsque j’ai la première fois pensé à Ghostface, je veux dire, ce morceau est parfait, le tempo qui se colle à la guitare et qui nous accompagne tout le long du morceau, cette voix qui donne de la chair au morceau, ces envolées totalement hors de contrôle, un morceau parfois légèrement schizophrène, s’oubliant et débouchant sur un déroutant solo, juste incroyable ! Enfin, lorsque j’ai décidé que Don’t Fear the Reaper ferait parti de La Playlist, je n’avais aucune idée que le morceau avait déjà fait parti de la soundtrack de Scream, en fait, c’est notre rédacteur en chef qui me le signalera, me rajoutant donc le choix si oui ou non, j’inclurai le titre dans ma chronique. Mais forcément, dur de passer outre et dur de ne pas imaginer le Ghostface se faire son petit plaisir tout en fredonnant la chanson de Blue Öyster Cult. Un titre à découvrir, redécouvrir, réécouter, Don’t Fear the Reaper, un morceau Cult !

Mad World – Tears for Fears (1983)

Mad World est pour beaucoup l’oeuvre de Gary Jules, je ne leur jette pas la pierre, c’est la version la plus diffusée et la moins dure qu’il est possible d’écouter dans notre chère télévision du XXIème siècle. Pour moi, Mad World est le titre de Tears for Fears et à n’en pas douter, cette chanson serait aussi la version de Ghostface. Plus speed, plus entraînante elle n’oublie pas de nous faire comprendre que ce monde est fou (NNNNOOOOOOONNNNNN ??????) et c’est exactement dans ce monde que ce retrouve l’intrigue de Scream. À chaque fois que je vois un des chapitres de la saga de Craven je ne peux m’empêcher de voir tous les personnages atteint de folie au premier degré. Il faut être fou pour rester à côté du personnage principal qui indirectement aura causer plus de mort que le Ghostface. Certains sont même masos, se traînant 4 films à ses côtés et en cherchant la petite bête. Ne parlons pas du tueur ou des tueurs en eux mêmes, la schizophrénie et l’égocentrisme étant le point central de chacun des 4 films… Rajoutez à cela la fragilité et Scream devient un asile psychiatrique où nous sommes les pauvres fous qui regardons ce sacré ménage !

The Fragile – Nine Inch Nails (1999)

Transition quand tu nous tiens ! J’ai parlé de fragilité il y a quelques phrases, voici The Fragile de Nine Inch Nails ! Trent Reznor est pour moi un génie, musical bien entendu, qui a composé de nombreux titres qui auraient pu se trouver dans cette seconde chronique de La Playlist dont, un certain Something I Can Never Have, qui a longtemps figuré sur ma liste mais qui s’est vu égorgé par The Fragile ! Si j’ai choisi ce titre au delà de la folie ambiante, c’est avant tout à des personnages fragiles que nous avons affaire, de l’héroïne en passant par ses amis, ses connaissances, bienveillantes ou non, ou même celui ou celle qui la traque. Tous sont des éléments fragiles prêt à lâcher… Alors on pourra me dire que le personnage principal gagne en force mais la force, est de constater qu’elle tombe rapidement et que cette frilosité revient plus vite qu’elle n’est partie ! The Fragile est un titre qui se laisse écouter, qui se prend et qui dans les murmures de Trent Reznor se savoure. La chanson de Nine Inch Nails avait sa place dans ce nouveau numéro de La Playlist, voilà chose faite !

Special Scenes ~ Death – Haunting Ground – Seiko Kobuchi et Shinya Okada (2005)

En bon geek qui se tient, je ne vais pas que vous proposer des chansons venant de groupes mais aussi des titres musicaux tout droit tirés d’OST de jeux vidéo et c’est pourquoi on retrouve ici un morceau de la Bande Originale de Haunting Ground qui, a une époque où la PS2 faisait la course seule, a tenté de mettre un peu de fraîcheur dans le grand monde du Survival ! Tient, j’ai parlé de Survival ? Parfait, car qu’est ce que Scream si ce n’est cette course vers la survie, tentant constamment de fuir face à l’ennemi, face au Ghostface qui traque sans relâche ? Special Scenes ~ Death est dans cette idée parfait, ne durant pas trop, juste le temps de sentir cette exaltation, les battements de coeur venant briser le ton saccadé de cette course qui n’a que pour but la mort… On halète, nos muscles se contractent et le murmure de ce souffle qui s’échappe ne représente que notre dernier… Ne durant pas trop, Special Scenes ~ Death nous rappelle qu’il faut peu pour s’en sortir, tout comme il en faut peu pour que nous y restions ! Aussi, je ne peux que vous conseiller d’écouter la Bande Originale complète de Haunting Ground et mieux, y jouer, vous ressentirez une sensation qui vous glacera le sang, de part le gameplay mais surtout sa musique composée par Seiko Kobuchi et Shinya Okada pour le compte de Capcom ! Une des OST’s les plus passionnantes à écouter !

Voilà, j’en ai fini avec vous, vous me retrouverez le mois prochain avec un nouveau personnage ! En attendant j’espère que vous passerez un bon moment avec ces 5 titres, plus différents les uns que les autres mais qui correspondent aux multiples visages qu’à pu prendre Ghostface, en tout cas pour moi ! Car la meilleure des bandes sons n’est t’elle pas celle que l’on se fait soi même ? Alors si vous jugez que j’en ai manqué un ou plusieurs, n’hésitez pas à partager le titre que vous auriez, vous, décidé de mettre ! Encore une fois, une bonne lecture et surtout une bonne écoute !

Bonus Track

Crédits :

Tom Dooley – Tiré du titre Tom Dooley, publié chez Gennet et Victors par Grayson and Whitter – 1929

Don’t Fear the Reaper – Tiré de l’album Agents of Fortunes, publié chez CBS par Blue Öyster Cult – 1976

Mad World – Tiré de l’album The Hurting, publié chez Fontana par Tears for Fears – 1983

The Fragile – Tiré de l’album The Fragile, publié chez Nothing Interscope par Nine inch Nails – 1999

Special Scenes ~ Death – Tiré de la bande originale de Haunting Ground, publié chez Capcom par Seiko Kobuchi et Shinya Okada – 2005

Where Is The Assassin – Tiré de l’album Black Black, publié chez Boomba Rec par Chokebore – 1998

Tous les titres présents sur Cinema Club FR sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d’édition ou de la Société des éditeurs et auteurs de musique et sont protégés par copyright.

 

 

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 32 autres abonnés