[CRITIQUE SÉRIES] « Outcast » – A Wrath Unseen (1×04)

Outcast 01x4

La petite ville de Rome continue de dévoiler ses habitants, leurs secrets et la noirceur ambiante. La menace se fait de plus en plus présente et dangereuse.

Outcast se veut être construite de la même façon que The Walking Dead : une analyse de l’âme humaine avec des passages horrifiques. La seule différence est qu’Outcast possède un aspect visuel, un casting solide et une ambiance qui renforce la qualité de la série.

Ce quatrième épisode – écrit par Robert Kirkman himself – continue sur la lancée des précédents en creusant l’entourage de Kyle. On prolonge ainsi les présentations avec son ex-femme, sa fille, l’homme qu’il l’a remplacé au-sein de sa famille, le révérend… L’épisode est d’ailleurs beaucoup tourné vers le révérend Anderson. Cet homme en sait beaucoup plus qu’il ne veut le dire. Le spectateur découvre une sorte de salle des trophées qui contient diverses récompenses. Il est certain que des explications arriveront par la suite mais le teasing est bon pour revenir la semaine prochaine.

L’emploi des flashbacks est vraiment mesuré et calculé au mieux. Ils permettent de combler des vides sans créer d’interrogations. Ils renforcent même la compréhension des personnages, l’empathie du spectateur pour eux. Ils ne sont pas qu’un outil narratif destiné à meubler, à rattraper un arc raté mais ont une plus grosse fonction. L’épisode montre aussi que les plus hermétiques aux exorcismes ont raison de douter des possessions. Le show entend renouveler le mythe des exorcismes en s’adressant aux critiques souvent faites aux films et autres séries : tout serait faux. Mildred et ses cadeaux apportent un élément de réponse aux différents débats.

La dynamique entre Kyle et le Révérend est vraiment l’élément le plus passionnant du show de Cinemax. Ce duo digne d’une relation père/fils évolue à chaque épisode. On a eu la relation employeur/employé dans le pilot, confrère dans l’épisode 2, le buddy-movie la semaine passée. Cette semaine, la relation est inversée, l’élève dépasse le maître et le soutient. La réalisation et l’ambiance sonore sont vraiment les deux éléments forts du show et renforce la sensation de voir une série comme on en voit peu.

Outcast confirme à chaque épisode que c’est une série de qualité, qu’il faut voir et suivre.

Outcast - A Wrath Unseen (01x4)
4

Conclusion

Encore un très bon épisode pour cette série qui ne ressemble à aucune autre et devrait marquer les esprits.

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 38 autres abonnés