La Quatrième Dimension Saison 1 – Critiques des épisodes

Après plus de 55 ans d’absence sur le petit écran, la série culte La Quatrième Dimension (The Twilight Zone en VO) fait son grand retour sur CBS All Access sous le contrôle de Jordan Peele (Get Out, US).

Chaque semaine, la rédaction du CinemaClubFR vous propose une critique de l’épisode de la semaine. Chaque épisode étant indépendant et en format anthologique, la lecture peut être faite dans n’importe quel ordre.

Episode 1 – The Comedian

Dans ce premier épisode, on suit les aventures de Samir (Kumal Nanjiani), un comédien de stand-up qui n’a aucun talent. Il va rencontrer son idole (Tracy Morgan) qui va lui expliquer qu’il faut évoquer sa vie et son entourage pour toucher le public. Rapidement, les personnes mentionnées dans son show vont disparaître sans plus d’explication. Pour son premier épisode, le reboot n’a pas voulu prendre de risques avec une narration ultra-balisée au dénouement attendu. Le casting est fort et éclectique, comme il le sera à chaque épisode, mais n’a rien de surprenant. Quant à la réalisation, elle est proche du travail de Jordan Peele au cinéma avec moults effets et une stylisation poussée à son maximum. On a le sentiment du “Beaucoup de bruit pour rien” au final tant on se dit que ce premier épisode ne donne pas forcément envie de voir la suite.

Episode 2 – Nightmare At 30,000 Feet

Ce deuxième épisode est un classique de la série originale, qui avait été scénarisé par William Shatner en son temps, mais avec un twist, 21ème siècle oblige. On suit un homme, Justin Sanderson (Adam Scott), qui s’apprête à prendre l’avion. Il va découvrir un vieil MP3 qui contient un podcast décrivant la disparition d’un vol, en l’occurrence celui à bord duquel se trouve Justin. Copie de l’épisode originel, cet opus là brille par sa direction d’acteur et sa réalisation faite de non-dits et de sous-entendus de part la météo et la lumière. L’épisode use de faux semblants pour nous faire douter de la mentalité de notre héros et cela marche. Le “Nightmare” est bien présent et ce dès la première seconde. Malheureusement pour la cohérence de l’ensemble, un élément vient gâcher l’ensemble : son voisin de siège. On ne comprend pas ce qu’il fait là ou son intérêt à l’épisode. On notera que la fin de l’épisode n’atteins pas le niveau de l’original et prouve qu’en 35 minutes, on peut passer de Charybde en Scylla.

Episode 3 – Replay

Une camerawoman découvre qu’elle a la possibilité de remonter le temps et va s’en servir pour modifier des éléments. Jordan Peele a toujours su se jouer du racisme dans ses films. De manière directe dans Get Out ou de manière indirecte dans US, il était donc attendu que la première saison de son reboot allait aborder le sujet. C’est fait et il y a pas été finement. Tel un Ryan Murphy revisitant tous les clichés du genre jusqu’à l’orgie dans American Horror Story, il ne prend pas de gants pour évoquer l’ascension de Nina Harrison (Sanaa Lathan) et son inquiétude face à son fils entrant au collège. Il y a du bon mais globalement, on a le sentiment, en tant que spectateur, d’être éduqué sur le racisme et c’est assez agaçant de ne voir que cela.

Episode 4 – A Traveler

Alaska, veille de Noël. Un homme est détenu en prison quand un mystérieux voyageur débarque car il aime explorer des endroits. Les quinze premières minutes de l’épisode sont de très bonnes factures en jouant sur le son et l’image pour faire découvrir le quotidien de ce bled paumé. De manière assez surprenante, l’épisode va être gâché par une révélation des plus plates et communes. Si la première version de La Quatrième Dimension jouait sur l’horreur, la différence et l’angoisse de l’inconnu, cette saison joue clairement sur la diversité du monde et son étrangeté. Mais à trop vouloir se justifier et être pédagogique, la série perd ce qui faisait son efficacité tantôt.

Episode 1
Episode 2
Episode 3
Episode 4
Note des lecteurs0 Note0
2.3
Note du film
Conclusion

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 33 autres abonnés