Evil Dead, ou la recette d’un bon remake

Au début des années 2010, une vague de remake de grandes franchises d’horreur voit le jour : Le Bal de l’Horreur en 2008, Vendredi 13 en 2009, Les Griffes de la Nuit en 2010, Carrie la Vengeance en 2013 ou encore Poltergiest en 2015. Mais aucun de ces remakes arrivera à se démarquer car tous bloqués entre l’envie de refaire le même film que l’original tout en essayant, sans succès, de moderniser leurs histoires. Aucun de ces remakes arrivera à la cheville de leur original respectif. Il y a cependant un remake qui a réussi à se séparer de son matériel d’origine pour créer quelque chose de nouveau. Ce remake c’est le Evil Dead de Fede Alvarez.

Evil Dead est une franchise qu’on ne présente plus : trois films culte réalisés par Sam Raimi, une série qui s’étale sur trois bonnes saisons et un remake, dont nous allons parler aujourd’hui. Mais comment une franchise si codifiée peut-elle encore surprendre dans sa forme et dans son fond, malgré le fait que le premier film date de 1981 ?

Prendre du vieux…

La franchise Evil Dead a de grandes figures, que ce soit Sam Raimi, Bruce Campbell ou Robert Tapert. Ces trois personnes ont fait ce qu’est Evil Dead aujourd’hui, Sam Raimi étant le seul réalisateur de la trilogie originelle, Bruce Campbell jouant le personnage principale et Robert Tapert étant le producteur des trois films. Ces trois personnes sont donc ceux qui connaissent au mieux les possibilités de l’univers qu’ils ont créent.

C’est de là qu’est d’ailleurs venu l’idée d’un remake, ou bien d’un reboot. Une idée proposée par Bruce Campbell en 2011. Une idée qui motivera Ghost House Picture, c’est-à-dire la boite de production de Sam Raimi et Robert Tapert.

Robert Tapert, Bruce Campbell et Sam Raimi posant devant la célèbre Delta 88.

A partir de là, Ghost House Picture engagera Fede Alvarez, qui n’avait à l’époque pas encore réalisé de longs-métrages, uniquement trois courts-métrages, et son scénariste Rodo Sayagues. Ainsi cette équipe de cinq personnes, dont Raimi, Campbell et Tapert représentent le passé et Alvarez et Sayagues le renouveau, va travailler sur une nouvelle histoire.

Pour en faire du neuf

Afin de créer quelque chose de nouveau et ne pas juste tenter de recréer les films originaux, le fait de faire revenir Ashley Williams, le personnage principal de la trilogie originelle, fut écarté très rapidement. D’autant plus que de faire revenir Ash dans un film reprenant le côté « premier degré » du premier Evil Dead serait bizarre après tous les gags cartoon que nous relions au personnage.

Le nouveau groupe de jeune de ce remake n’est donc pas du tout le même, et leurs raisons d’être là non plus. Fini le week-end dans la forêt pour profiter de la tranquillité pour vivre des histoires d’amour. Pour bien recoller à l’ambiance du premier film, nos nouveaux protagonistes sont là pour aider une de leurs amies, Mia, à arrêter de se droguer. En plus de ça, ce séjour va faire renaître des tensions amicales et familiales, notamment entre Mia et son frère David.

Raimi, Tapert et Campbell voulait créer The Army of Darkness, avec Mia qui revenait et qui faisait équipe avec Ash face aux démons, car ils avaient annoncé que le Evil Dead de 2013 était dans le même univers que la trilogie

Mais ce nouveau Evil Dead ne s’empêche pas de faire quelques références aux premiers films, que ce soit à travers des répliques comme la reprise du « Swallow This » d’Evil Dead avec « Feast on this motherfucker ». Nous avons aussi le retour de la légendaire tronçonneuse d’Ash, qui d’ailleurs toujours aussi efficace pour découper les démons en deux.

Une possible suite ?

Avec l’apparition de Bruce Campbell, et son très célèbre « Groovy » à la fin des crédits, de nombreux fans de la saga espérait un retour du personnage dans un prochain film. Et c’était ce qui était prévu. De base Raimi, Tapert et Campbell voulait créer The Army of Darkness, avec Mia qui revenait et qui faisait équipe avec Ash face aux démons, car ils avaient annoncé que le Evil Dead de 2013 était dans le même univers que la trilogie. Mais malheureusement l’idée fut refusée par Universal Studios. Le projet de The Army of Darkness 2 fut donc annulé et la suite que voulait raconter le trio se retrouva dans la série Ash Vs Evil Dead en 2015.

Mais après l’annulation de la série en 2018, après trois saisons, Bruce Campbell a annoncé qu’il ne voulait plus jamais jouer le personnage d’Ashley Williams.

Jane Levy in TriStar Pictures’ horror EVIL DEAD.

Il est triste de voir le destin d’un film fait avec autant de passion pour son matériel de base, tout en proposant réellement de la nouveauté. Evil Dead est un film plus que réussit, avec sa réalisation, sa photographie et son atmosphère pesante, il est un excellent hommage à ces films qu’on aime. Sept ans après sa sortie, Evil Dead est toujours aussi fort, aussi prenant. Il est vraiment un indispensable pour toutes les personnes qui aiment le genre horrifique.

Mais l’héritage d’Evil Dead est là, en Fede Alvarez et Rodo Sayagues. Deux fans du cinéma de Sam Raimi, et qui maintenant ont l’opportunité de travailler sur des gros projets. Fede Alvarez a sorti, après Evil Dead, Don’t Breathe qui va d’ailleurs bientôt avoir une suite, cette fois-ci réalisée par Sayagues. Même si nous pouvons pleurer la fin d’Evil Dead, on peut se réjouir du beau futur du cinéma d’horreur que peut nous offrir ces deux enfants prodiges.

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 38 autres abonnés