Naomi Campbell (Claudia)

[CRITIQUES SÉRIES] « American Horror Story : Hotel » – Chutes And Ladders (5×02)

AHS Hotel 5x2.2

The Countess découvre un nouveau résident à son goût tandis que John Lowe continue son enquête. Le passé de l’Hôtel Cortez commence à faire surface.

Après un début en fanfare devant près de 12 millions de téléspectateurs, American Horror Story revient avec un deuxième épisode qui aurait pu avoir le titre évocateur : Hotel Hell.

Si Lady GaGa avait été mise en avant lors du premier épisode de la cinquième saison du show horrifique de FX, cela n’est plus le cas dans le deuxième épisode. Elle est omniprésente, physiquement comme mentalement mais n’est plus “seule”. L’Hôtel Cortez est l’hôtel de la Comtesse et elle sait tous ce qui s’y passe. Malheureusement pour elle, il y a beaucoup de monde. Il y a Sally (Sarah Paulson) qui range ses jouets dans un matelas, il y a Donovan (Matt Bomer) qui semble vouloir s’émanciper de sa partenaire d’orgie, il y a John Lowe (Wes Bentley) qui voit son fils disparu et rencontre d’autres membres de l’hôtel. Il y a aussi beaucoup, beaucoup de sang !, le budget hémoglobine semble être sans fin cette saison et on a hâte de connaître la facture finale. Il n’y a aucune limite au malsain, au gore, au trash. Mais cette semaine, trois personnages sortent du lot.

Sarah Paulson a toujours eu des rôles forts dans la plupart des saisons d’American Horror Story mais Hypodermic Sally pourrait être celui qui lui vaudra une récompense. Elle joue sur le registre de la dangerosité en flirtant avec drogue, mort et ce Démon de l’Addiction, mais aussi sur celui de l’humanité. Elle semble seule et perdue dans un monde – et un hôtel – trop grands pour elle. Elle est à la fois un acteur mais aussi un décideur dans le show. L’épisode s’attarde forcément sur La Comtesse et Lady GaGa fait un boulot formidable. Elle a peu de lignes de dialogue mais parvient à communiquer avec ses yeux et fait passer différentes émotions. Enfin, l’épisode nous présente Mr March incarné par Evan Peters. Il est creepy à souhait, incarne parfaitement les tueurs qu’on pourrait craindre qu’il le devienne dans la vraie vie. Il a un côté glacial et froid qui renforce l’étrangeté de son rôle. Son arc est long, beau, sombre, violent et en noir et blanc. Cela rappelle fortement celui sur Elsa Mars l’an passé et on observe la même image un peu crade et trash. L’épisode lance des pistes sur lui sans que tout soit vrai comme c’est souvent le cas avec Ryan Murphy.

Il a des éléments qui doivent encore être creusés mais des moments sont jouissifs. On pourrait passer nos vies à écouter Kathy Bates lire l’annuaire, elle une voix parfaite et trouve enfin le rôle qui lui sied en 3 ans de présence. Denis O’Hare déchire tout en Liz Taylor et l’arrivée de Naomi Campbell est plutôt agréable même si peu creusée. La scène de la fête est le moment fort de l’épisode et les acteurs sont plus beaux et terrifiants que jamais. Aucun ne peut dépasser un autre tant tous semblent étranges. Un nouveau personnage fait une entrée remarquée mais pour ne pas gâcher la surprise, on finit de rencontrer le reste du casting dans cet épisode et on sent que la série en a sous le capot et va pouvoir se lancer pleinement et embrasser son côté malsain à pleine bouche.

A noter que NRJ12 vient d’annoncer la diffusion en clair d’American Horror Story : Murder House pour le 5 novembre à partir de 22h55.

Promo du troisième épisode intitulé Mommy

American Horror Story : Hotel - Chutes And Ladders (5x02)
4

Conclusion

American Horror Story : Hotel finit de présenter son casting et sa mythologie pour mieux embrasser ce que sera cette saison : Sex, Drug & Rock’N’Roll.

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 34 autres abonnés