[CRITIQUE] “The Loved Ones” réalisé par Sean Byrne

Dans la famille des trouvailles en Direct-to-DVD, je veux The Loved Ones. Bonne pioche !

Écrit et réalisé par Sean Byrne, ce film est à la fois un conte de fée pour famille psychopathe et un bal de promo assez ensanglanté. Allons faire un tour du côté du synopsis :

Lola est une fille assez mal dans sa peau, timide, elle se fait refuser son invitation au bal de promo par Brent qui semble vouloir y aller avec sa chère et tendre Holly. Sauf que Lola est un peu psycho sur les bords et elle n’est vraiment pas contente.

C’est le tout premier film pour ce jeune réalisateur, un film plutôt réussi car il a été nominé pour cinq prix et il en a reçu deux. (Prix du Jury & prix du Jury SyFy Universal). Ce sont deux jolis prix, il faut le rappeler.

Si l’histoire se résume en deux phrases, ce n’est pas pour autant qu’il ne se passe rien. Au contraire. Brent va être le souffre-douleur de cette famille psychopathe ressemblant étrangement à celle de Leatherface dans Massacre à la tronçonneuse. Brent est assis sur une chaise pendant qu’il se fait torturer (pas très gentiment) sans pouvoir rien dire.

Lola n’est faite que de caprices et assisté par son père, elle joue de Brent comme avec un jouet. Un jouet qu’on jette lorsqu’on en a fini de s’amuser avec.

Une très bonne réalisation, de très bons acteurs très convainquant (à noté celle de l’actrice qui joue Lola). Certaines scènes sont limites dérangeantes et on y assiste sans pouvoir bouger le petit doigt. Une très bonne surprise qu’on aurait du voir en salle et non pas directement en DVD.

The Loved Ones est parfait, rien n’à dire. Vivement son prochain long-métrage.


Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 38 autres abonnés