[CRITIQUE] Dark Skies, réalisé par Scott Charles Stewart

Dark Skies est sorti chez nous le 26 Juin dernier, et est mis en scène par Scott Charles Stewart, réalisateur de deux films à la qualité plus que douteuse: Priest et Légion – L’Armée des Anges.

Dark Skies

Dans une banlieue paisible, la famille Barrett voit soudainement sa vie basculer suite à des évènements étranges qui, chaque nuit, viennent troubler la tranquillité de sa maison. Lorsque leur fils cadet évoque un mystérieux « Ogre des sables » lui rendant visite le soir, le quotidien de Daniel et Lacy Barrett tourne alors au cauchemar : ils deviennent victimes d’inquiétants trous de mémoires, et de soudaines pertes de contrôle de leur corps. Ne trouvant aucun soutien autour d’eux, ils se retrouvent impuissants pour affronter ce qui va se révéler être une force extra-terrestre cherchant à s’emparer de leurs enfants…

CRITIQUE

Vous connaissez le refrain, “Par les producteurs de” n’est jamais synonyme de qualité quand il s’agit de cinéma de genre, au contraire cela donne l’impression que le film présenté n’avait rien qui lui était propre de suffisamment convaincant pour être mis en avant. Et Dark Skies ne déroge pas à la règle. Si le film est certes pas aussi mauvais que ces prédécesseurs (Insidious et Sinister, pour ne citer qu’eux), il reste cependant très très faible, que ce soit au niveau de la mise en scène ou du scénario. Et le plus frustrant dans tout ça, c’est que l’idée de départ était pas mauvaise, bien que très classique, et aurait pu donner un truc un peu plus convaincant.

Dark Skies

Et le premier reproche que l’on fera au film, et vous verrez que c’est assez flagrant, c’est que rapidement il se trouve n’être qu’une sorte de version extraterrestre et mieux filmée de Paranormal Activity. On a la même progression que dans le premier film de la franchise, avec des événements qui vont crescendo, entrecoupés de scènes un peu barbantes durant la première heure. C’est là que le scénario montre toutes ses faiblesses, présentant une succession de clichés vraiment redondants (le coup classique de trouver toutes les réponses en deux clics sur internet par exemple). Ça manque cruellement d’ambition, et surtout d’idées qui auraient pu renouveler le genre de façon efficace. Néanmoins, le film offre quand même deux trois passages assez réussis, qui arriveront à vous faire froid dans le dos par leur caractère assez brutal (une scène en particulier, qui rappelle d’ailleurs fortement une scène forte de “Signs” de Shyamalan).

Mais finalement, aussi peu original soit ce film, on se surprend à ne pas passer un mauvais moment devant une fois qu’il commence à démarrer et à entrer dans son sujet. Seulement il le fait beaucoup trop tard, et se plombe lui-même à cause de sa fin qui en plus d’être ratée, légèrement incohérent et surtout aussi facile que tirée par les cheveux, arrive beaucoup trop tôt. Autre chose dont il faut parler, bien que ce ne soit ni un défaut et encore moins une qualité, mais le film cherche constamment le genre dans lequel il veut s’inscrire sans jamais réussir à ce décider. Il nage entre horreur et science-fiction, et par conséquent n’offre que des choses classiques, qui lorsqu’elles sont mélangées ne fonctionnent pas toujours ensembles. Si pour l’instant le film semble avoir beaucoup de défauts, on notera tout de même dans les bonnes choses, le casting qui s’en sort assez bien et qui semble y croire, ce qui est assez rare ces derniers temps.

20498246

En conclusion: Rien de bien nouveau à l’horizon donc avec ce Dark Skies qui au final se révèle être tout juste très moyen. Le réalisateur ne semble pas être très à l’aise, et n’arrive jamais à ce décider sur le genre de film qu’il veut offrir au spectateur. L’ensemble est donc très hésitant, assez fébrile, et ne prend strictement aucun risque. Néanmoins, on va pas se mentir, on passe un bon moment et les acteurs sont assez bons sans non plus être extraordinaire. Mais on dira très aisément que c’est le film “par les producteurs de” le plus convaincant jusqu’à présent!

note_star_2.5

Par Aymeric L.

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 38 autres abonnés