[CRITIQUE ASSASSINE] “Jeu d’enfant”, réalisé par Tom Holland

Pour ses six ans, Andy Barclay est comblé, sa mère lui fait cadeau d’une poupee parlante, joufflue à souhait nommée Chucky. Andy est fou de sa poupée et lui seul connait son secret. Chucky sait faire bien des choses, elle est même capable de tuer…

Ce film, fait passer Annabelle, pour une ringarde petite fille à papa mal entretenue. Bien qu’il soit assez nul pour vous faire croire qu’une poupée en latex peut vous transformer en kebab (complet mayonnaise-harissa chef), il est assez bon pour être resté dans les anales (bien au fond) jusqu’à aujourd’hui. D’ailleurs, il a eu le droit à cinq suites, des parodies, des produits dérivés et s’est même payé le luxe de faire passer les roux pour des gens dangereux (et pas seulement à l’odeur !)

AUJOURD’HUI, J’AI DÉTESTÉ POUR VOUS: JEU D’ENFANT

Jeu d’enfant de son vrai titre en américain des states Child’s play est en fait le vrai nom de « Chucky » une poupée qui fait « non, non, non, non », et qui tue aussi… accessoirement.
D’ailleurs, le pitch du film n’est pas bien compliqué à comprendre.

Un jour, un méchant-pas-beau se fait tirer dessus et agonise dans un magasin de jouets après une course poursuite délirante à 20km/h dans les rues sombres et froides (comme toujours dans ce genre de film) de Chicago… Bref, le mec va bientôt crever et n’a d’autre choix que de se sauver en réincarnant son esprit dans un corps… Quoi. J’vous l’ai pas dit ? Oui le mec est adepte du vaudou et a bien compris que ramener votre femme, réparer votre ordinateur à distance ou vous obtenir une promotion au taf en chantant autour d’une mèche de cheveux gras ne payait pas assez..

“J’aurais pas pu crever dans un sex-shop, bordel !”

Comme dit plus haut, le con est parti mourir dans un magasin de jouets, du coup, niveau corps pour sa réincarnation, il est un peu dans la merde… Entre une Barbie-Pouffiasse, des dinettes et des Pokémons, le gars a vraiment pas tiré le bon numéro… Ni une ni deux (ni trois), à côté de lui se trouve LE jouet à la mode, la poupée « Brave Gars » (traduction littérale de merde de : la poupée « Good Guy »), et c’est elle qui fera orifice (OFFICE PUTAIN) de corps à introduire !

Une poupée rousse de 50cm avec des dents de lapin et une voix de femmelette qui court derrière les gens armée d’un couteau de boucher pour leur prendre leur corps… C’est quand même pas banal. En général, dans le cinéma d’horreur on a plutôt droit à des fantômes, extraterrestres, monstres, Kev Adam’s… Là au moins, côté originalité, « ça pèze et c’est du lourd frère » comme dirait Christine Boutin.

“Tu sais Chucky, toi et moi on va être les meilleurs amis du monde, mais quand même, qu’est-ce que tu pues !”

Faut-il regarder Jeu d’enfant ? Et bien je serais clair, « Chucky » est un film nul, mal fait, avec tous les défauts des films des 80’s. Le jeu d’acteurs est aussi pourri qu’un épisode des Chti’s à Marseille/Dans la Jet Set, les effets spéciaux sont aussi ratés que les seins de Nabilla et le film fait aussi peur que l’épisode 452 de la saison 948 des Feux de l’amour… MAIS, personne, je dis bien PERSONNE, ne peut se venter d’aimer regarder des films d’horreur et encore moins prétendre s’y connaitre s’il ignore Jeu d’enfant.

Alors à vos magnétoscopes (le truc avec les grosses cassettes là), vous savez ce qu’il vous reste à faire ! En plus, à tous les coups vous retrouverez vos vieilles cassettes porno… expérience !

Jeu d'enfant
2

Conclusion

La poupée en plastique, soit tu l’enfonces, soit elle te défonce !

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 32 autres abonnés