Suites, remakes, adaptations télé… L’actualité des boogeymen en 2020

Les studios hollywoodiens et indépendants ne laisseront jamais mourir nos franchises horrifiques préférées. Que ce soit sous la forme d’un reboot, d’un remake, d’une séquelle ou d’une adaptation télévisée, les monstres chers à nos cœurs sont éternels. Nous avons choisis nos boogeymen préférés et nous avons recherché tous les projets que les grands et petits studios ont pour eux.

Leatherface – Fede Alvarez produit son nouveau remake

On attendait le dernier coup de marteau sur le clou scellant le cercueil de Leatherface après l’échec commercial de ses dernières aventures : Leatherface, énième préquelle sur la jeunesse du boogeyman au masque de cuir. Mais Legendary Pictures a racheté les droits de la franchise à Millennium Films et Lionsgate… La tronçonneuse n’a pas fini de découper de la chair.

En 2019, la société de production officialise la création d’un nouveau volet de franchise créée par Tobe Hooper et Kim Henkel, avec à la production l’argentin Fede Alvarez à qui l’on doit le terrifiant remake d’Evil Dead et Don’t Breathe. Ce neuvième film dans l’univers de la franchise Massacre à la tronçonneuse sera un reboot écrit par Chris Thomas Devlin et réalisé par Andy Tohill et Ryan Tohill, deux réalisateurs de nombreux documentaires.

Le producteur Fede Alvarez décrit le film comme “violent, excitant et tellement dépravé qu’il vous hantera pour toujours“. Le synopsis de ce nouveau film est encore inconnu. Massacre à la tronçonneuse (reboot n°2) n’a aucune date de sortie à l’heure actuelle.

UPDATE 07/05 : LEATHERFACE ET LES NOUVEAUX PERSONNAGES Selon un casting call, révélé par The Illuminerdi, Leatherface serait un homme d’une soixantaine d’années prénommé Kenny. Il serait muet, mais s’exprimerait à travers des grouinements de cochon. Il passerait la plupart de son temps devant la télévision, ce qui lui déclencherait des rires. Il a également été révélé qu’il se protégerait le visage pour éviter de se faire prendre en photo.

The Iluminerdi continue de révéler que la seule personne qui peut calmer les crises de Kenny est Mme Mc. Elle a 70/80 ans et semble être une femme chaleureuse et honnête qui a accueilli des enfants abandonnés pendant des décennies.

Ensuite, l’histoire principale suit deux soeurs, Melody et Dreama. La soeur aînée, Mélody est une business woman de 25 ans qui emmène sa petite soeur au Texas pour un voyage d’affaire. Dreama est une photographe amateur qui est en fauteuil roulant.

Jason Voorhees – En attendant de défiler à la barre

© Paramount Pictures

Le cas de Vendredi 13 est particulièrement tendu. Éloignée des salles de cinéma depuis le remake réalisée par Marcus Nispel en 2009 — qui a réalisé le premier remake de Massacre à la Tronçonneuse — la franchise est dans une bataille juridique qui oppose Sean S. Cunningham, réalisateur et producteur et Victor Miller, le scénariste.

Cette crise a débuté en 2016, lorsque Victor Miller a adopté une disposition de la loi sur le droit d’auteur lui permettant de récupérer les droits du scénario original qu’il avait écrit il y a 35 ans. Cunningham, qui a réalisé le film a poursuivi Miller en réponse. Le réalisateur a soutenu que le travail du scénariste avait été déjà rémunéré et que l’auteur n’avait droit à aucun profit supplémentaire. Devant les tribunaux, le juge s’est prononcé en faveur du scénariste, Victor Miller. Alors qu’aucune négociation n’a été conclue, Cunningham a fait appel de sa défaite.

En attendant la fin de cette bataille juridique, certains fans se sont lancés dans la réalisation de fan-film à l’instar de Vincente DiSanti avec son très réussi Never Hike Alone (dispo. en VOSTFR) ou Voorhees.

Michael Myers – Un petit “Kills” avant la fin
FILM REPOUSSÉ EN 2021

© Universal Pictures France

Succès critique et public, Halloween de David Gordon Green a signé le retour en fanfare de Michael Myers au cinéma après la vision mythologique/psyché du remake — et de sa suite — par Rob Zombie. Avec 250 millions de dollars au box-office, ce nouveau Halloween — suite du premier film, mais située 40 ans plus tard — gomme toutes les erreurs produites dans les énièmes suites des trois dernières décennies pour ne garder que l’essence du film originel : un boogeyman à l’apparence humaine qui détruit toute vie sur son passage avec sang-froid et brutalité.

Cette suite à l’original est le premier film d’une conclusion en deux parties. Titrés Halloween Kills et Halloween Ends, ces deux opus clôtureront la saga entre Laurie Strode (Jamie Lee Curtis) et son bourreau Michael Myers.

Halloween Kills est prévu pour le 21 octobre prochain dans les salles françaises. Le film sera une suite directe au film de 2018 et signera le retour de nombreux acteurs du film réalisé par John Carpenter en 1978 : Kyle Richards, Nancy Stephens, Carmela McNeal, Diva Tyler et Charles Cyphers.

Jamie Lee Curtis a affirmé que Halloween Kills connectera de nombreux points non-élucidés et ramènera tous ces personnages dont les vies ont été affectées par ce qui s’est passé en 1978. On attend ça avec impatience.

Pinhead – Des clous tout neufs grâce à David Bruckner

La franchise Hellraiser a débuté en 1987 avec l’adaptation de la nouvelle de Clive Barker : Le cœur infernal. Dans cette oeuvre, les cénobites, des créateurs de l’enfer qui accordent des plaisirs sadomasochistes à ceux qui les invoquent à l’aide d’une mystérieuse boîte à puzzle, sont dirigés par Pinhead. Ce personnage au visage quadrillé et recouvert d’épingles est le principal antagoniste de la franchise. Dix films composent la franchise dont la qualité va decrescendo. Les derniers films sont sortis directement en vidéo.

En mars dernier, Spyglass Media a annoncé que Pinhead et les Cénobites seront de retour sur le grand écran à travers la vision de David Bruckner. Le réalisateur de Le Rituel (sorti sur Netflix) aura la lourde tâche de redémarrer la franchise. Ce nouvel Hellraiser devait initialement être scénarisé par David S. Goyer (Terminator : Dark Fate), mais c’est Ben Collins et Luke Piotrowski qui auront la lourde de tâche de continuer le script de ce onzième film.

La chaîne HBO a annoncé la production d’une série horrifique sur l’univers imaginé par Clive Barker, sous la direction de David Gordon Green (Halloween).

Ghostface – Nouveau studio, nouveau film

© VH1

Il a fallu 11 ans pour revoir Ghostface sur grand-écran après la sortie du dernier volet de la “trilogie” en 2000. La franchise était destinée à s’agrémenter d’une deuxième trilogie, mais les producteurs ont estimé que le retour du tueur masqué, en 2011, n’avait pas été aussi bon qu’espéré. Neuf ans après la sortie de Scream 4, Ghostface est devenu un boogeyman adapté à deux reprises à travers des séries sans le thrill qu’on lui connaissait à l’époque.

Miramax, le détenteur des droits de la franchise, a été mis à mal à cause des affaires de son co-dirigeant et violeur Harvey Weinstein. Miramax est sur la banqueroute, le studio doit vendre ses franchises : Scream est rachetée cette année par Spyglass Media Group (Shutter Island, Mission to Mars, Sixième Sens…). En mars dernier, le studio annonce la sortie d’un cinquième volet.

Scream 5 sera réalisé par Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett à qui l’ont doit Wedding Nightmare (Ready or Not) sorti l’année dernière au cinéma. Le duo aura la lourde tâche de faire revenir Ghostface sur le grand-écran. Le producteur Chad Vilella (V/H/S, Southbound) pourra compter sur Kevin Williamson, le scénariste de la saga.

Pour l’instant, le seul synopsis officiel qui a été publié annonce ce qui suit: “Une femme retourne dans sa ville natale pour essayer de découvrir qui commet des crimes odieux.” Les fans de la saga verront de nombreuses similitudes avec l’intrigue du précédent film, dans laquelle Sidney Prescott (Neve Campbell) revenait à Woodsboro, où un nouveau Ghostface attaquait une nouvelle génération d’adolescents.

Côté casting, rien n’affirme que le trio d’origine sera de retour. Mais les réalisateurs ont récemment suivi David Arquette et Courtney Cox sur twitter.

Dans une récente interview accordée au site ReelBlend, Neve Campbell annonce avoir été contactée par les producteurs de Scream 5. L’actrice qui incarne Sidney Prescott dans les 4 opus avoue avoir eu des réticence à participer à un film sans Wes Craven, mais après avoir parlé aux producteurs, elle ne serait pas contre un retour de son personnage dans la franchise. Selon elle, les réalisateurs ont une bonne approche sur l’avenir de la saga et ils ont envie de rendre hommage au maître du suspense décédé il y a 5 ans.

UPDATE 19/05 : L’acteur David Arquette a officialisé son retour dans la franchise.

Chucky – La poupée se paie une adaptation télé

© Universal

La franchise Child’s Play est la seule franchise a produire un reboot et une actualité à la saga originelle. En 2019, Orion Pictures (filiale de la MGM, qui détient les droits de la poupée) produit Jeu d’Enfant : La poupée du mal, pendant que Don Mancini et Universal (le créateur de la saga et le second ayant-droit de la poupée) produisent une série adaptée aux aventures de la poupée psychopathe.

La série, sobrement titrée “Chucky”, suivra les mésaventures d’une petite ville paisible, qui se retrouve soudain plongée en plein chaos lorsqu’une vieille poupée fait son apparition dans un vide-greniers de quartier. Une série de meurtres commence ainsi à dévoiler les secrets des habitants, alors que de vieilles connaissances de Chucky menacent de divulguer la vérité sur les origines de la poupée.

La série sera composée de 8 épisodes et sera disponible sur la chaîne Syfy aux États-Unis.

Candyman – Jordan Peele à la production du nouveau film

© Universal

Prévu pour la fin du mois de juin, Candyman a été reporté en septembre prochain pour cause de la pandémie du Covid-19. La première bande-annonce diffusée en février, annonçait le retour du tueur au crochet, personnage issu de la nouvelle The Forbidden de Clive Barker parue dans les années 1980.

Le scénario écrit par la scénariste Nia DaCosta – réalisatrice du film – et par Jordan Peele reprend l’essentiel du classique de l’épouvante des années 1990. Tout débute dans l’ancienne cité de Cabrini Green, en plein cœur du Chicago défavorisé, réhabilitée en résidence pour jeunes de classes aisées.

Mais dans ce remake, le personnage principal sera aux antipodes du film original avec Anthony McCoy (Yahya Abdul-Mateen II) dans le rôle d’un artiste peintre qui, après avoir découvert la légende urbaine connue par les habitants du quartier, l’utilisera comme source d’inspiration pour ses tableaux. Cette obsession va le plonger dans la tourmente, jusqu’à ce qu’il s’interroge sur l’existence du tueur sanguinaire. Jordan Peele entend bien s’écarter de ce que les suites ont abordé pour revenir aux origines de l’histoire et pour nous interroger sur la société.

Balance ton commentaire

Suivez-nous sur facebook

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 38 autres abonnés