[CRITIQUE SERIES] « The Walking Dead, Saison 8B » – Le bilan de la reprise

No Comment

Rick fait face à une nouvelle bataille difficile. Les combats s’intensifient pour les différentes communautés avec des choix cruciaux à faire.

Après un bon début de saison, l’adaptation de l’arc narratif « Guerre Totale » s’est déroulée dans un ennui poli – un comble pour une guerre marquée par des moments forts – avant de trouver un semblant de conclusion dans son dernier épisode. Episode marqué par un twist attendu mais inédit pour les lecteurs du comic-book de Robert Kirkman et Charlie Adlard.

L’épisode 9 – sous-titré Honneur – va donc être le chant du cygne pour ce personnage. On assiste alors à sa condamnation, à son envie de tout contrôler jusqu’au bout et surtout on veut lui offrir une paix avant son décès qui, The Walking Dead oblige, sera douloureux. Cela est fait dans la tradition de la série d’AMC avec un enchaînement de scènes de vie de famille, de paix, de calme loin de cette guerre qui détruit les communautés. On rajoute même une sous-couche au message avec une chanson folk en fond sonore. Une chanson qui évoque la mort, sa non-finalité, le nouveau jour, toussa toussa. Puis l’épisode reviendra à différentes reprises sur les derniers instants de ce personnage. On notera la narration faite de manière à accentuer les différentes facettes de cet élément central de la série qui a été à la fois un moteur et un boulet selon les saisons.

Forcément, faire 55 minutes sur ce personnage aurait été une erreur tant il n’y a plus rien à dire sur lui depuis longtemps. Donc le spectateur replonge vite dans le nerf de la guerre : la chute de Negan. Mais il y a autre chose au-coeur de cet épisode : le départ d’un autre personnage. Celui-ci ne trépassera pas, en théorie, puisqu’il va rejoindre Fear The Walking Dead à partir d’avril. Les scénaristes lui aménagent donc une porte de sortie qui va s’ouvrir de plus en plus à chaque épisode. Carol fait aussi son retour dans son rôle de leader bad-ass prête à casser du zombie et du méchant sans distinction. On sent que tout va changer pour la série : pour l’équipe qui voit partir un acteur présent depuis le début il y a 9 ans, pour l’histoire qui s’éloigne, pour la deuxième fois du matériel originel, et pour les spectateurs car c’était un élément central du conflit.

Malgré le retour de Judith – message subliminal de la série -, cet épisode est largement dominé par la mort d’un des personnages principaux. Le reste ne semble qu’annexe alors que le coeur du récit se trouve ici. Un retour dans la lignée des précédents mais qui promet un changement de direction intéressant.

The Walking Dead
2.5

Conclusion

Un épisode plutôt bon, alternant départ d’un personnage central et survie d’autres. Un excellent moyen de montrer que rien n’est joué dans le petit monde de The Walking Dead.

Balance ton commentaire

Back
SHARE

[CRITIQUE SERIES] « The Walking Dead, Saison 8B » – Le bilan de la reprise