[CRITIQUE SÉRIE] « Room 104 » – Que vaut le premier épisode ?

No Comment

Différents personnages passent dans la chambre 104 d’un hôtel américain.

Imaginé et produit par les frères Duplass (Bad Milo, Creep, Creep 2), Room 104 est une série bien particulière. Savant mélange entre les pastilles d’Alfred Hitchcock Presents et l’anthologie Black Mirror, Room 104 réalise un exercice de style : Un huis-clos dans une décor de chambre d’hôtel, pas plus de trois personnages, pour trois jours de tournage. L’horreur est à l’honneur dans ce premier épisode efficace.

Dans cet épisode (Ralphie), nous suivons Meg, une baby-sitter embauchée à la va vite par un père de famille qui lui demande de garder Ralph, son fils de huit ans à l’imagination débordante. Timide, le petit garçon s’est caché dans la salle de bains. Meg tente de le faire sortir de sa cachette, mais ne se doute pas qu’elle va devoir conjuguer avec un enfant aux multiples facettes.

Réalisé en un format court de 25 minutes, le premier épisode plonge directement le spectateur dans l’action. Les théories vont bon train et le duo passe du malaise à l’horreur dans un rollercoaster émotionnel. L’épisode se termine sur un twist efficace, ouvrant sur diverses théories. On en redemande.

Room 104 est à découvrir tous les samedis vers 22h30 sur OCS City, la chaîne de la plateforme OCS.

Balance ton commentaire

Back
SHARE

[CRITIQUE SÉRIE] « Room 104 » – Que vaut le premier épisode ?