Réforme de classification, les films d’horreur trop violents seront-ils bannis des cinémas ?

No Comment

En 2014, le visa du film Saw 3D a été révoqué par l’association catholique Promouvoir. Interdit aux moins de 16 ans lors de sa sortie en salles en 2010, le film de Kevin Greutert devient tout simplement interdit aux moins de 18 ans à cause de ses scènes de torture et de violence gratuites. La censure des films de genre n’est pas nouveau, une centaine de films sont encore interdits dans certains pays. Dans sa lettre bimestrielle, le CNC fait un focus sur une nouvelle réforme mise en place depuis février 2017.

Le Centre National du Cinéma et de l’image animée est un établissement public dont les missions principales sont de réglementer, soutenir et promouvoir l’économie du cinéma français et à l’étranger. En résumé, le CNC régit les classifications des films produits pour le public français. Chaque jour, des groupes de 6 à 10 membres, nommés par la ministre de la Culture et de la Communication, visionnent des œuvres (court-métrage, long-métrage, bande annonce) afin de leur attribuer un visa. Si deux ou plus des comités suggèrent une restriction ou un avertissement, l’oeuvre est renvoyée en commission. Dans le cas contraire, le film est disposé a être visé pour tous publics.

Dans le cas où le film prétend à un avertissement, c’est la ministre de la Culture et de la Communication qui décide du visa de l’oeuvre. Les différents visas sont au nombre de cinq, à savoir :
– tous publics
– interdiction de représentation de l’oeuvre aux mineurs de moins de douze ans
– interdiction de représentation de l’oeuvre aux mineurs de moins de seize ans
– interdiction de représentation de l’oeuvre aux mineurs de moins de dix-huit ans
– interdiction de représentation de l’oeuvre aux mineurs de moins de douze ans avec classement X
Sur 1400 films visionnés par les différents comités, 88% obtiennent un visa tous publics. Seuls les visas de 3 ou 4 films sont contestés chaque année.

Comment déterminer la catégorie d’âge ?

Dans le cadre général, aucune grille d’évaluation ne permet de déterminer la tranche d’âge pour une oeuvre cinématographique. Seul le classement X (films à caractère pornographique) est facilement déterminé. C’est à la subjectivité des membres des comités qui vaut comme agrégation. Cependant, sur le site du CNC, le centre éclaircit sa méthode :

« La commission apprécie l’oeuvre dans son ensemble […] prend en compte le sujet et son traitement et replace les événements dans la logique […] de la narration pour tenir compte de […] la complaisance dans le traitement. » – cnc.fr

Si la classification est déterminée par des membres du centre, certaines associations, dont celle catholique « Promouvoir » attaque les films à travers des plaintes, souvent, sans avoir vu le film, ce fut le cas pour le film Nymphomaniac de Lars von Trier. Le plus cocasse réside dans le fait que le diptyque de Von Trier n’était pas encore visé. L’association Promouvoir s’est donc offensée d’un film sur la base de la publicité et de ouï-dire. C’est le 4 février 2014 que le Tribunal Administratif de Paris ordonne que les films soient « interdits aux mineurs de 18 ans » et que l’État verse à l’association catholique la somme de 1000 euros au titre de l’article L. 761-1 du code de justice administrative.

Extrait de l’arrêté demandé par l’association Promouvoir pour le film Nyphomaniac

Les films de genre ? Quelle horreur !

Les films d’horreur sont également sous le couteau de l’association Promouvoir. En 2015, l’association demande la révocation de l’interdiction aux mineurs de moins de 16 ans au film Saw 3D, en une interdiction exclusive aux mineurs. Dans le premier temps, le tribunal administratif de Paris rejette sa demande, et la cour administrative d’appel de Paris confirme ce rejet. Le Conseil d’État est saisi par l’association et décide d’interdire le film aux personnes de moins de 18 ans… 5 ans après la sortie du film au cinéma. Bien que l’annonce fait sourire, cette décision est une mauvaise nouvelle pour les films au sous genre torture porn. Plus les interdictions sont élevées, plus le film souffrira d’une diffusion restreinte.

Ces recours intentés de manière systématique devant le juge par divers entités ont fragilisé juridiquement la procédure des visas. Suivant les préconisations du rapport rédigé en 2016 par Jean-François Mary, une réforme de la classification a été engagée par le ministère de la Culture et la Communication et le CNC et s’est récemment concrétisée par la publication du décret n°2017-150 du 8 février 2017. De nouveaux critères guident la commission de classification dans ses avis et doivent être prises au regard de la « sensibilité et du développement de la personnalité propres à chaque âge. » Avant cette loi, les scènes de sexe non simulées collaient directement au X. Désormais la commission de classification pourra également y intégrer les films qui seront de nature « à des scènes de sexe ou de grande violence qui sont de nature, en particulier par leur accumulation, à troubler gravement la sensibilité des mineurs, à présenter la violence sous un jour favorable ou à la banaliser ». Autrement dit, la sortie du huitième film de la franchise Saw pourrait ne pas voir le jour au cinéma.

Les films d’horreur seront-ils de moins en moins présents dans les salles obscures ? Après les problèmes rencontrés lors de la projection du film Annabelle en 2014 (film interdit aux moins de 12 ans), les films de genre sont de plus en plus boudés par les cinémas. Cette année, la plateforme VOD e-cinema.com donnera la possibilité à des films qui n’auront pas d’accès aux salles obscures d’être proposés directement sur vos télévisions de salon. Le cinéma de genre réussira-il à vaincre ses démons ? Les prochaines sorties horrifiques devraient nous donner la température pour les prochains mois.

Balance ton commentaire

Back

En juin au cinéma et en vidéo

06/06 Le Cercle – Rings (DVD/BR)
14/06 Transfiguration
14/06 La Momie
21/06 It Comes at Night
21/06 La 9ème vie de Louis Drax (DVD/BR)
21/06 Eat Local (DVD/BR)
22/06 The Bye Bye Man (DVD/BR)
21/06 Underworld : Blood Wars (DVD/BR Steelbook)
27/06 Phantasm II (BR)
28/06 The Last Girl
28/06 Clown (DVD/BR)

FILMS D’HORREUR ET POP-CULTURE

Votre dose quotidienne d'hémoglobine. Des films d'horreur aux séries TV, en passant par la pop-culture, nous décryptons l'univers horrifique à travers des vidéos et créations originales dénichées par notre rédaction | LA TEAM CCFR | CONTACT | MENTIONS LÉGALES

SHARE

Réforme de classification, les films d’horreur trop violents seront-ils bannis des cinémas ?