Que vaut le premier épisode de The Purge, la série TV ?

No Comment

Se déroulant sur une période de 12 heures lors de laquelle tous les crimes sont permis aux Etats-Unis, la série TV The Purge suit différents personnages pris dans une spirale de violence, d’armes et de morts…

Après 4 films – le dernier en date American Nightmare Les Origines était en salles cet été -, Jason Blum et James DeMonaco remettent le couvert avec une déclinaison télévisuelle qui semble vouloir respecter la mythologie originelle tout en déplaçant les curseurs.

Ecrit par le créateur himself de la franchise, James DeMonaco, ce premier épisode nous présente notre héros, Miguel (Gabriel Chavarria), un US Marine, à la recherche de sa sœur Penelope (Jessica Garza). Cette dernière lui a envoyé un mystérieux message peu avant le début de la Purge. On rencontre également Jane (Amanda Warren), une femme d’affaire obligé d’engager un Assassin de la Purge quand sa sécurité est compromise et enfin, Good Leader Tavis (Fiona Dourif), une gourou qui aide ses fidèles à s’ôter la vie lors de la Purge. Un charmant couple de WASP vient compléter le tableau et, comme dans chaque film, toutes les populations sont représentées. Si la plus grande question de la franchise – pourquoi ne pas fuir au Canada ou au Mexique ? – ne trouve pas de réponse ici, nos héros vont tenter de transformer cette nuit en survie pure.

Forgée comme une mini-série (10 épisodes et hasta la vista), The Purge se doit d’étendre son concept sur les 10h de programme. Ce premier épisode ressemble donc à tous les débuts des films de la franchise : introduction des personnages principaux, des enjeux, rappels du début de la Purge incessants et armements des américains patriotes. Dans l’effet, la temporalité est flou mais on serait environ entre le premier Purge (chronologiquement parlant donc le 4) et le deuxième film (American Nightmare : Anarchy). Chacun est donc parfaitement conscients des enjeux, le plus terrifiant étant la scène avec l’enfant au début de l’épisode. La pitchoune a 10/12 ans et réclame un revolver pour protéger sa mère.

Dans l’ensemble, la série est chapeautée par les mêmes équipes que les films, on retrouve donc différents éléments comme la lutte des classes (des gens riches contre des pauvres), les questions raciales, les leaders politiques et la notion, centrale, que la Purge a transformé l’Amérique et ses habitants. C’est le rôle de la secte; elle reprend les storylines du troisième film (American Nightmare : Elections) et du quatrième dans la volonté de justifier l’existence même de la Purge et son utilité.

Ce premier épisode étant un épisode d’introduction, il reste assez pauvre en action, la priorité étant mise sur les personnages, leurs rôles et motivations. Il va falloir faire tenir le concept sur 10 épisodes et c’est en cela le plus grand défi de cette déclinaison : garder le concept sans l’étouffer. La réalisation reste similaire à celle des films avec jump-scares, néons et musique techno pour rendre l’atmosphère étouffante. Rien de surprenant à venir de ce côté-là.

The Purge ne surprendra pas les afficionados de la franchise avec ses personnages de toutes origines, son aspect politique et sa violence toujours tendue mais graphiquement fun. Il reste à voir si elle s’essoufflera au long de sa course ou si elle a de quoi rivaliser avec ses aînées du cinéma.

La série The Purge est disponible en US+24 sur Amazon Prime Video et plus tard en VF et VOSTFR.

Que vaut le premier épisode de The Purge, la série TV ?
3.8

Conclusion

Dans ce premier épisode, The Purge présente les mêmes aspects que les films mais se révèle taillée pour le petit écran. Reste à voir si elle va s’en éloigner pour surprendre le spectateur.

Balance ton commentaire

Back
SHARE

Que vaut le premier épisode de The Purge, la série TV ?