Le jump-scare vibrant, le coup marketing du film Le Désosseur de Cadavres (1959)

No Comment

Le « buzz » est devenu indispensable pour la promotion d’un film de genre aujourd’hui. En 1959, ce mot prenait déjà tout son sens. Pour la sortie de son film Le Désosseur de Cadavres (The Tingler), le réalisateur William Castle proposait à ses spectateurs le système percepto. Un boitier électrique caché sous les sièges des spectateurs, qui déchargeait de fortes vibrations lors des scènes terrifiantes du film (Un jump-scare vibrant en somme). Selon le réalisateur, le procédé pouvait véritablement tuer le spectateur s’il ne criait pas de toutes ses forces. Une petite démonstration ? La bande annonce du film vous explique tout.

Balance ton commentaire

Back

FILMS D’HORREUR ET POP-CULTURE

Votre dose quotidienne d'hémoglobine. Des films d'horreur aux séries TV, en passant par la pop-culture, nous décryptons l'univers horrifique à travers des vidéos et créations originales dénichées par notre rédaction | LA TEAM CCFR | CONTACT | MENTIONS LÉGALES

SHARE

Le jump-scare vibrant, le coup marketing du film Le Désosseur de Cadavres (1959)