10 films d’horreur censurés dans le monde

No Comment

Le cinéma d’horreur est un genre très particulier. La peur, l’angoisse, la répulsion sont des sentiments qui peuvent devenir insupportables pour certains spectateurs. Dans chaque pays, une commission classifie tous les films produits afin de permettre aux futurs spectateurs de connaître la nature des films présentés. Certains de ces films, et ce 40 ans après leur sortie, restent encore interdits. Chaque pays définit ses propres règles : morales, éthiques, politiques… Les 10 films retenus ici en sont les exemples.

SAW 3D, réalisé par Kevin Greutert

L’Allemagne n’a pas aimé le dernier chapitre de la saga Saw. Banni des cinémas pour ses scènes violentes, la projection du film Saw 3D est illégale dans le cadre public. Cependant, les copies privées (DVD/BR) ne sont pas interdites. Il est à noter que le film bénéficie d’une version censurée qui supprime la totalité des passages gores. On se demande ce que cette version peut contenir. En 2015, l’association chrétienne Promouvoir a demandé à ce que le visa du film soit revalorisé… 5 ans après sa sortie au cinéma. Le Conseil d’État a approuvé cette demande et Saw 3D rejoint Saw III dans la liste des films de la franchise interdits en France aux moins de 18 ans.

MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE, réalisé par Tobe Hooper

Banni pendant 5 ans en France, Massacre à la tronçonneuse a créé un véritable bourdonnement à sa sortie au Festival d’Avoriaz (le meilleur festival que nos parents aient connu). Accusé à tort d’être un film gore et mauvais, le film de Tobe Hooper est avant tout une critique de la vie post guerre du Vietnam. À première vue, cette analyse n’a pas été perçue lors des premières projections. Massacre à la tronçonneuse est interdit en Allemagne, en Islande, au Brésil et à Singapour. La raison ? À cause de ses scènes de « tortures » et de sa violence graphique. En Angleterre, le film a été censuré jusqu’en 1999. La seule goutte de sang présente dans ce film aurait eu raison des commissions de censure.

CANNIBAL HOLOCAUST, réalisé par Ruggero Deodato

À côté de Saw 3D et de Massacre à la tronçonneuse, Cannibal Holocaust est le roi de la jungle. Jugé au tribunal pour torture envers les animaux (puis relaxé puisque ces animaux étaient mangés lors du tournage), Ruggero Deodato nous livre un film qui continue encore à créer de nombreuses polémiques. Critique de la violence diffusée par les médias, le réalisateur plonge ses spectateurs dans un film où la fiction et la réalité se mélangent. Tortures d’êtres humains (fiction) et massacres d’animaux (réalité) les exécutions brutales de ce film ont choqué bon nombre de pays : Australie (interdit aux moins de 18 ans), Malaisie, Norvège (interdit aux moins de 18 ans après une sortie uncut en 2005), Islande (toujours interdit), Finlande, Nouvelle Zélande (de nouveau interdit en 2006 lors d’une nouvelle sortie) et Singapour.

OEIL POUR OEIL (I SPIT ON YOUR GRAVE), réalisé par Meir Zarchi

Oeil pour Oeil (ou également appelé La Journée de la Femme) appartient au sous-genre du rape and revenge (viol et revanche). Une jeune femme se rend à la campagne afin d’y écrire son nouveau roman lorsqu’une bande locale s’en prend physiquement à elle. Répugnant, glauque, malsain, la première partie du film est une véritable torture pour son personnage principal et les spectateurs. Comme dans tout rape and revenge (La Dernière Maison sur la Gauche), la jolie femme fragile va devenir un monstre encore plus puissant que ses bourreaux. Interdit lors de sa sortie en 1978 à cause de ses séquences répétées de viol en groupe, le film se voit offrir une réédition en Blu-ray et DVD en 2010. Malheureusement pour l’Irlande, le film continue d’être interdit à la vente dans les magasins du pays.

MANIAC, réalisé par Franck Kalfoun

Remake du film éponyme réalisé par William Lustig en 1980, ce Maniac se distingue du premier en transformant la caméra comme champ de vision de son personnage psychopathe. Ce procédé, déjà utilisé dans le film Le Voyeur en 1960, n’a pas été apprécié par la commission de censure en Nouvelle Zélande. Selon l’OFLC, le film « invite à jouir des comportements cruels et violents à travers sa représentation à la première personne comme divertissement susceptible de conduire à une érosion d’empathie de certains spectateurs ». Le film reste interdit depuis 2013.

SAW VI, réalisé par Kevin Greutert

Pauvre Kevin Greutert, ses deux premiers films sont interdits en Espagne, en Thaïlande et en Ukraine. Banni des cinéma tout public à cause d’une interdiction aux moins de 18 ans en Espagne, Saw VI se voit totalement interdit en Thaïlande. En Ukraine, il est illégal de le vendre ou de le distribuer alors que les précédents films sont sortis sans aucun problème. Les commissions ont déclaré que ce film contenait trop de scènes de torture pour obtenir un visa… Si vous ne voyez pas la blague, relisez la phrase en gras.

LE RETOUR DES MORTS-VIVANTS, réalisé par Dan O’Bannon

Après la torture, les morts-vivants sont aussi victimes de la censure. Si le statut du film de 1985 reste flou, Le Retour des Morts-Vivants est le seul film de la franchise a ne pas être commercialisé dans ce pays alors que ses deux suites peuvent être achetées en toute légalité. Logique quand tu nous tiens.

TEXAS CHAINSAW, NOUVELLE GÉNÉRATION, réalisé par Kim Henkel

En voulant recréer le mythe de Leatherface, Kim Henkel n’a pas réussi à nous faire oublier le monstre culte de 1974. Au contraire, son Texas Chainsaw Massacre : Nouvelle Génération est la plus grosse bêtise qu’il ait pu créer. Un scénario catastrophique, un leatherface travesti en femme qui provoque plus le rire que l’effroi, un Matthew McConaughey sous ecstasy et une Renée Zellweger qui se demande ce qu’elle fait là, la recette d’un film devenu culte malgré lui. Le film a été interdit à sa sortie en 1997 par la Suède. Une question de bon goût ? Non, à cause de sa violence et de l’insoutenable effroi du film. Plus tard, le film a été édité en DVD par Sony. Pour l’effroi, on repassera…

A SERBIAN FILM, réalisé par Srđan Spasojević

Quand une ex-star du porno remet le couvercle pour un film d’Art mélangeant sexualité et sadisme, le menu concocté est spécial. Quand il s’agit de viols, de nécrophilie et de pédophilie, le repas est controversé. Âmes sensibles s’abstenir. Viol d’un bébé fraîchement né, viol d’une femme décapitée… A Serbian Film de Srđan Spasojević a provoqué un véritable scandale dans certains pays. Le Brésil interdit sa projection au motif que le film fait l’apologie de la pédophilie. En Nouvelle Zélande (encore ?!), le gouvernement a lui-même interdit le film sur son territoire. En Norvège, on parle de violation de loi (204a et 382) qui interdit la représentation sexuelle d’enfant ainsi que l’extrême violence. Mais c’est en Espagne que le film a connu sa plus grosse controverse. Lors d’une projection au Festival du film de Catalogne, le directeur du festival a été accusé de projeter du contenu pédopornographique par un procureur espagnol après avoir reçu une plainte d’une organisation catholique (l’organisation qui parle des films sans les avoir vus). Les accusations ont été abandonnées par la suite. Malgré son caractère hautement sensible, A Serbian Film a remporté le prix du meilleur premier film au Fantasia Film Festival en 2010.

HOSTEL, réalisé par Eli Roth

Pour le dixième film de cette liste, c’est une condamnation politique qui est proposée. Hostel du réalisateur Eli Roth raconte l’histoire d’un groupe d’amis partant en Slovaquie afin s’adonner au plaisir sexuel pour pas cher. Sauf que ce road trip s’avère être un piège qui se retourne contre eux. Torture et sadisme sont au programme. Vendu comme un film « inspiré de faits réels », le film a été tout simplement interdit en Ukraine. Raison ? Tomas Galbavy, membre de la Commission de la culture déclare, « C’est une monstruosité qui ne reflète aucunement la réalité et ne peut que nuire à la bonne renommée de la Slovaquie. Je suis vexé par ce film, je pense que tous les Slovaques doivent se sentir vexés ». Le réalisateur s’est défendu lors d’une conférence de presse tenue à Prague en déclarant qu’ils voulait « jouer avec les stéréotypes des américains »…

Une liste non exhaustive  :

  • Human Centipede 2 (interdit en 2011)
  • Le Voyeur (interdit en Finlande pendant 21 ans)
  • Ichi the Killer (interdit en Norvège. Toute projection publique est sévèrement punie)
  • Evil Dead (interdit à Singapour jusqu’en 2011)

Balance ton commentaire

Back
SHARE

10 films d’horreur censurés dans le monde