Fantasia 2016 – Résumé – 2eme partie

No Comment

fantasia_2016

La première partie du dossier spécial est à découvrir en cliquant ici

Le Festival International de Films Fantasia a ouvert ses portes au public le jeudi 14 juillet et les a fermé le 3 août dernier avec la diffusion de l’angoissant Don’t Breathe de Fede Alvarez. Revenons sur la deuxième partie de Fantasia.

Le festival vient de Montréal, Québec au Canada. Il a une ambiance unique grâce à son public de passionné. Par exemple, pendant les quelques secondes précédant la séance et que la salle est dans le noir, le public commence à miauler et la salle se transforme en un concours d’imitation d’un chat, chien ou d’une chèvre. Ambiance et fun garanti.

Le festival est énormément bien organisé et le personnel toujours agréable et souriant. Je conseille à qui le peut d’y participer une fois. Mais parlons plutôt des films vus :

Train To Busan de Yeon Sang-ho
Des Coréens du Sud sont pris au piège dans un train avec des infectés/zombies. Déjà présenté au Festival de Cannes 2016 où le film avait eu son succès, Train to Busan renouvelle le genre de film de zombies/infectés en proposant quelque chose de nouveau par rapport au huis-clos du train. Le film est en salle actuellement.
À NE PAS LOUPER

train_to_busan

Seoul Station de Yeon Sang-ho
Séoul, capital de Corée du Sud subit une invasion de zombies/infectés.  Avant de réaliser Train to BusanYeon Sang-ho s’était attardé sur l’invasion de zombies/infectés en Corée du Sud en animation. Malheureusement, ce premier essai est un échec dû à des personnages sans charisme. L’animation est belle mais la stupidité des personnages et le manque de rythme plombent l’ambiance.
Fuyez

Psychonauts, the Forgotten Children de Alberto Vázquez et Pedro Rivero
Sur une île désolé, un groupe d’enfants cherche à s’enfuir alors qu’une des filles de groupe est amoureuse de Birdboy, hanté par un démon. wow !! Psychonauts a beau avoir une animation et des personnages dont le physique attirerait les enfants, ce film n’est pas pour les enfants.  C’est sombre. L’animation est sublime et les personnages sont attachants dans leur tristesse et leur désolation.
À NE PAS LOUPER

Psiconautas

The Phantom Detective de Jo Sung-hee
Alors que notre héros est à la recherche du tueur de sa mère, il se retrouve à enquêter sur la disparition de ce tueur en ayant la garde des deux petites-filles de celui-ci. Réalisation et écriture soignées. Ambiance détective prenante. Humour à souhait grâce à la plus petite des filles. Malgré tout cela le film se laisse désirer en particulier à cause du détective auquel on a dû mal à s’attacher.
À voir

Tank 432 de Nick Gillespie
Un groupe de soldats et leur deux prisonniers se retrouvent coincés dans un tank en pleine campagne. Ils vont devoir s’en sortir alors qu’une présence rode à l’extérieur. Pffff que dire. C’est inintéressant. Les personnages sont inintéressants. Le montage est inintéressant. L’ambiance est inintéressante.
Fuyez

Red Christmas de Craig Anderson
Jour de Noël dans une petite ville en Australie, une famille va devoir subir l’assaut d’un meurtrier. Red Christmas est un petit film tourné en 15 jours et cela se voit. Il y a de la bonne volonté de la part du réalisateur ; Dee Wallace est impeccable dans son rôle de mère de famille mais le reste ne suit pas et c’est dommage. Mais les meurtres sont sympas. Donc juste pour cette partie, mettez vous le film un soir entre potes avec de la bière et de la pizza et l’ambiance sera garantie.
À voir (avec des amis et de la bière)

Un Petit Boulot de Pascal Chaumeil
Étant au chômage, Jacques reçoit la proposition de tuer la femme d’un ami en échange d’argent. Les ennuis ne font que commencer pour Jacques. Deuxième petit ovni du festival avec Hunt for the wilderpeople (pas d’horreur ni de SF mais de la bonne comédie !!), Un petit boulot est un petit bijou. Habillement écrit par Michel Blanc (qui signe également les dialogues qui ont toute leur importance ici) et interprété par Romain Duris sur une réalisation correcte de Pascal Chaumeil, Un Petit Boulot est un coup de cœur. Sortie dans les salles en France le 31 août !!
À NE PAS LOUPER

Un petit boulot

Blood Father de Jean-François Richet
Un père doit protéger sa fille qui est poursuivi par un cartel Mexicain. Cliché sur cliché, le réalisateur enchaîne un film sans intérêt malgré un début intéressant qui se perd dans la longueur… Mel Gibson s’en sort mais ne peux pas sauver le film de l’échec. Sortie dans les salles le 31 août (mais vous serez occupé à voir Un Petit Boulot déjà…)
Fuyez

Let Me Make You A Martyr de Corey Asraf et John Swab
Je vais être franc avec vous. Je n’ai regardé que 40 minutes du film sur 1h40 et ce que j’en ai vu m’a suffit pour arrêter de regarder. Le montage est affreux, la réalisation basique, la musique est bonne si tu sors un album avec mais ne se mixe absolument pas avec les images et Marylin Manson est basique. Je retenterai peut-être un jour le film mais dans l’immédiat je préfère oublier…
Fuyez

Balance ton commentaire

Back
SHARE

Fantasia 2016 – Résumé – 2eme partie