ÉDITO #5 : La colonie de vacances de l’horreur

No Comment

CAHIER DE VACANCES À DESTINATION DES FANS DU GENRE

C’est l’été, l’heure du «pseudo summer body» des magazines et aussi le retour de l’édito après des mois d’absence. Le Petit Scarabée te fait profiter de son expérience d’intervenante pour te proposer une colonie de vacances sous le signe de l’horrifique. Un petit road trip en Europe proposé par un mec louche dans une chambre Airbnb, ça se prépare. Surtout si tu veux pas finir en défouloir pour un chirurgien allemand qui veut jouer avec sa perceuse du dimanche.

Ça passe d’abord par la préparation. Si tu es aussi blanche que Morticia Adams, quand tu fais des U.V pour préparer tes vacances, ne mets pas de musique funk et n’apportes pas ton granité dans la cabine si tu as la mort à tes trousses après avoir eu des visions macabres dans un parc d’attractions.

Valises à la main, on se retrouve à la gare. On arrive après 15 000 heures de trajet entre deux enfants digne de Simetierre ou Damien de La Malédiction. Avec un peu de chance, on ne sera pas fait prendre nos organes en prenant le mauvais train et on ne tombera pas sur un étrange personnage qui mange sa salade avec ses doigts.

Dépôt des bagages dans une maison flippante comme dans Ghostland ou Hérédité. Portes qui claquent, poupées glaçantes et enfants terrifiants ne sont pas synonyme de bon sommeil, surtout pendant cette chaleur. On se méfie de l’enfant qui parle tout seul dans le noir façon ASMR, surtout quand il est dans la chambre du grenier avec des fenêtres menaçantes. Pendant tes séances piscine des petits, on vérifie que tu as bien verrouillé la porte d’entrée et qu’un tueur masqué qui veut jouer à cache cache derrière les rideaux Gifi du gîte.

Petite sortie à la campagne entre deux parties de UNO, on se méfie des moutons tout mignons qui se transforment en animaux tueurs. Ne déranges pas tes voisins ados qui foutent le bordel au bord du lac alors que tu es en train de lire tranquillement le dernier tome de Cinquante Nuances de Grey comme un mauvais animateur, sous peine de finir en course poursuite dans la forêt en pleine campagne anglaise.

Pendant ton temps libre, ne pars pas dans une barque avec un inconnu lors d’une fête de village, sinon tu vas finir en repas pour réalisateur cannibale ou en tuto makeup macabre. Choisis bien ton bar, qu’il ne soient pas infestés de vampires qui font du strip tease avec un serpent. Enfin pour des soirées entre potes à la plage, fais attention à ne pas croiser les hommes poissons de Buffy Contre les Vampires, qui naviguent dans les eaux depuis 2001. Pourquoi pas ajouter un petit Action ou Vérité pour pimenter la soirée, mais attention aux jours qui vont suivre, cher lecteur.

On termine sur la soirée de fin de séjour, avec peut être la compagnie des chiens de l’enfer ou un ado avide de vengeance, avec un don de télékinésie qui veut se venger parce que tu l’as privé de sortie piscine. Pour être dans le thème de l’horrifique, on enchaîne avec la reprise de Bella Ciao de Maître Gims afin de bien finir cet édito.

Balance ton commentaire

Back
SHARE

ÉDITO #5 : La colonie de vacances de l’horreur