[CRITIQUE SERIES] « The X-Files » – Premier épisode de la saison 11

No Comment

Mulder et Scully découvrent qu’ils ne sont pas les seuls à rechercher leur fils disparu depuis longtemps. L’avenir du monde pourrait dépendre de William.

Après une dixième saison en dents de scie et un dixième épisode calamiteux, The X-Files a la chance de revenir pour une onzième saison composée de 10 épisodes. Pour ouvrir les hostilités (ou faire fuir les derniers fans y croyant encore), Chris Carter, créateur et showrunner, décide de reprendre avec la suite de là où en était rendu. Souvenez-vous, c’était n’importe quoi. SPOILER ALERT : ça l’est.

Comme l’indique le titre de l’épisode – My Struggle III -, fait suite à My Struggle I (10×01) et My Struggle II (10×02). Le premier s’attardait sur Mulder, le deuxième sur Scully, le troisième est donc centré sur l’autre figure emblématique du show : l’Homme à la Cigarette. Après une rapide introduction qui présente la vie et les méfaits de ce méchant ultime, on comprend vite que Chris Carter écrit à vide. Tout y passe : nazisme, guerre, assassinat de présidents, élection de présidents, démission de présidents, Trump, Poutine, Bush… et trafic de vidéos. Tous les fantasmes des amateurs de conspirations sont compilés dans ces cinq minutes assez inutiles en soi puisqu’on sait déjà qu’il est responsable de tout. Le reste de l’épisode est un enchaînement rapide de scènes destinées à culminer vers une résolution finale assez pathétique.

Chris Carter n’a jamais été tendre avec ses personnages, ne sachant jamais trop quoi en faire mais cela se révèle flagrant, à nouveau, dans cet épisode. La saison précédente s’était conclue sur un cliffhanger dangereux : après une épidémie mondiale, un vaisseau alien apparaissait au-dessus de New-York city et enveloppait Mulder de son doux halo blanc. Le twist utilisé par Carter est simpliste au possible et peu engageant sur sa capacité à pondre un scénario logique. Scully, le coeur de l’épisode, décide, pour la millième fois, de rechercher son fils car il sera la clé qui va sauver l’humanité. Forcément, cela mène le duo sur la piste de l’Homme à la Cigarette que tous croient mort. Et, à partir de ce moment, on a de l’action, des coups de fils et des agressions pour arriver aux derniers mots de l’épisode prononcés par ce fumeur. Si cette révélation était attendue et connue des fans, elle est magnifiquement mal écrite et se dévoile plus médiocre qu’autre chose. On baigne dans les séries des années 90 où la femme n’était bien souvent qu’un outil scénaristique comme un autre sans grand intérêt. Gillian Anderson avait pointé le fait que les scénaristes de ces 10 nouveaux épisodes soient tous des hommes et annoncé, ultérieurement, son intention de quitter la série après cette saison. Au vu de cet épisode, on ne peut que comprendre sa décision.

S’il a du mal à pondre un scénario cohérent et bien mené, Carter a aussi des difficultés dans sa réalisation. Chaotique, trop rythmée, sans répit, avec une musique omniprésente, cet épisode se révèle lourd à digérer. À tel point, qu’arriver à la fin, elle apparaît abrupte et violente.

Pour sa onzième saison et ses 25 ans d’existence, The X-Files revient en petite forme avec énormément de défauts qui ne sont même plus dissimulées. On espère que le reste sera mieux géré et que cette saison sera la chant du cygne de Mulder et Scully.

« The X-Files » – My Struggle III (11x01)
2

Conclusion

On ne veut plus y croire.

Balance ton commentaire

Back
SHARE

[CRITIQUE SERIES] « The X-Files » – Premier épisode de la saison 11