[CRITIQUE] « The Voices », réalisé par Marjane Satrapi

No Comment

The-Voices-affiche

Jerry est amoureux de la comptable de son travail. Il va se confier à ses animaux de compagnie qui ont la faculté de parler : un chat qui le pousse à commettre des meurtres en série et un chien affable.

Marjane Satrapi est une de ces réalisatrices au parcours atypique. Dessinatrice, elle est l’auteure des 4 opus de la bande-dessinée Persepolis retraçant son enfance mouvementée en Iran. Elle sera ensuite à la co-réalisation de l’adaptation de sa BD au cinéma, véritable succès critique, puis de l’adaptation de son autre album, Poulet Aux Prunes. Aujourd’hui, Marjane Satrapi se lance seule dans la réalisation de son premier film américain. Et pas des moindres, puisqu’elle réussit à réunir au casting Ryan Reynolds, Gemma Arterton et Anna Kendrick. Tout ceci pour une comédie noire et grinçante. Alors, coup de génie ou pétard mouillé WTF ? Un peu des deux.

The Voices

The Voices se place, dès son début très visuel (on sent l’influence de l’ancien métier de la réalisatrice), quelque part entre l’humour noir et la satire fantasmée du monde moderne. Et ce mélange des genres, Marjane Satrapi va s’en amuser tout du long, sur la base du scénario écrit par Michael R. Perry (Paranormal Activity), tout en installant une ambiance étrange et originale. Il est étonnant de la voir prendre un virage aussi comique, macabre, terrifiant et satirique pour son premier film américain. Oui, car The Voices est tout ça à la fois à travers l’histoire de Jerry, attachant personnage qui deviendra aux yeux des spectateurs, complètement dingue. Mais surtout, The Voices réussit de manière plutôt crédible un effet de style et de narration rares au cinéma puisque Jerry EST les yeux du spectateur… Ce qui a une importance capitale quand à la suite des faits et gestes du personnage, mais surtout par rapport à son univers, développé avec une certaine crédibilité même avec un kitsch appuyé et voulu. On regrettera tout de même quelques longueurs et maladresses. Ce qui est à la fois une qualité peut être un défaut, tellement le délire est poussé très loin : on accroche ou on n’accroche pas. Si le film fait indéniablement réagir dans la salle, le spectateur peut très bien rester totalement hermétique au film s’il ne rentre pas dans le délire ambiant. Mais The Voices reste assez fascinant dans son habile mélange de cinéma de genre et de comédie, presque parodique. Marjane Satrapi installe une telle ambiance que ce qui est habituellement terrifiant devient drôle et inversement : preuve qu’elle a réussi son coup. Tout ceci pour une fable noire, presque jouissive tant la réalisatrice se permet d’aller loin avec ses acteurs Hollywoodiens, peu habitués à ce genre de délire What The Fuck constant.

The Voices

Parlons-en des acteurs, puisque Marjane Satrapi offre à Ryan Reynolds un des meilleurs rôles de sa carrière avec Buried, en totale roue libre. Tour-à-tour drôle dans son apparence de garçon modèle à côté de ses pompes et terrifiant dans la folie du personnage, il épate et amuse dans un rôle où il n’est enfin plus bridé par un système Hollywoodien qui l’a détruit avec des rôles voués à l’échec. A noter qu’il fait également la voix des fameuses « Voices » du titre : les animaux qui lui parlent, représentant son bon et mauvais côté. De leur côté, la sublime Gemma Arterton et l’excellente Anna Kendrick illuminent cette satire noire par leur beauté et leur innocence. Tout comme ses acteurs, la réalisatrice semble s’éclater comme jamais, jusque dans le générique final, absolument jouissif et complètement barré, bourré de second degré. Comme un certain pied-de-nez à une image Hollywoodienne censée être intouchable, que les acteurs explosent avec une facilité et une autodérision déconcertante, à l’image du film.

Balance ton commentaire

Back

En juin au cinéma et en vidéo

06/06 Le Cercle – Rings (DVD/BR)
14/06 Transfiguration
14/06 La Momie
21/06 It Comes at Night
21/06 La 9ème vie de Louis Drax (DVD/BR)
21/06 Eat Local (DVD/BR)
22/06 The Bye Bye Man (DVD/BR)
21/06 Underworld : Blood Wars (DVD/BR Steelbook)
27/06 Phantasm II (BR)
28/06 The Last Girl
28/06 Clown (DVD/BR)

FILMS D’HORREUR ET POP-CULTURE

Votre dose quotidienne d'hémoglobine. Des films d'horreur aux séries TV, en passant par la pop-culture, nous décryptons l'univers horrifique à travers des vidéos et créations originales dénichées par notre rédaction | LA TEAM CCFR | CONTACT | MENTIONS LÉGALES

SHARE

[CRITIQUE] « The Voices », réalisé par Marjane Satrapi