[CRITIQUE] « Tag (Riaru Onigokko) », réalisé par Sion Sono

No Comment

Tag

En un éclair de seconde, la vie d’une étudiante insouciante bascule à tout jamais. Commence alors pour elle un voyage frénétique au coeur d’obscures réalités parallèles où règnent le désordre et la violence, et où la sensualité féminine est exacerbée.

Sion Sono ou Shion Sono est un réalisateur prolifique, très prolifique voire même trop prolifique puisque rien que sur l’année 2015, il a réalisé, monté et sorti 7 films. Tag est l’un d’entre eux et la question que l’on peut se poser est : quantité rime-t’elle avec qualité ? Début de réponse dans notre critique.

Tag est un film bizarre à plein de niveaux. Il n’y a pas d’autres mots pour résumer ce film que : bizarre. Pendant 1h30, Sion Sono embarque le spectateur dans une orgie lyrique, à la fois visuelle et auditive. Assister à cette orgie est assez étrange. Le spectateur évolue constamment entre des passages franchement longs et peu passionnants vite explosé par de la violence exagérée et stylisée au possible. L’ensemble est WTF et reste jouissif mais 30 minutes de combats sans queue ni tête – mais néanmoins jubilatoires – ne peuvent sauver 1h de discussions et d’échanges plus ou moins inspirés. On donnera une mention spéciale à la première scène de violence qui se déroule dans un bus et qui justifie à elle seule la création du cinéma.

Tag 2

Le casting assure le job sans être exceptionnel. On retrouve de visages connus du cinéma nippon mais l’ensemble manque d’harmonie et de direction vraiment claire. Par moment, l’impression domine que les actrices ignoraient ce qu’elles devaient faire. Il faut dire que le scénario ne les sert absolument pas. Il est difficile de comprendre le but ou le message de Sion Sono et le réalisateur se perd dans ses différents, sous-textes et messages.

Tag (Riaru Onigokko) n’a pas de date de sortie en France et n’a pas de distributeur.

Balance ton commentaire

Back
SHARE

[CRITIQUE] « Tag (Riaru Onigokko) », réalisé par Sion Sono