[CRITIQUE SÉRIE] « The X-Files » – 10×01

No Comment

XFiles 10x01.2

Quand un mystérieux cas d’enlèvement alien devient public, un présentateur d’informations paranormales tente de retrouver les deux agents du département X-Files : Scully et Mulder…

Après plus d’un an de teasing et une promotion dense et intense, The X-Files fait son grand retour sur la FOX pour une mini-saison 10 évènement. Mais après une neuvième saison en demi-teinte il y a 14 ans et deux films qui ont divisé les fans, la série est-elle vraiment de retour ? Réponse dans notre critique.

Que vous soyez fans ou non de la série, rassurez-vous, vous ne serez pas perdus. Cette saison s’ouvre sur un prologue chargé de replacer le contexte de la série et ses deux protagonistes. Puis arrive le moment tant attendu : le générique. Ce générique iconique qui retentit à la TV, on doit confesser qu’on doutait de le siffler encore mais la mode des remake, reboot et sequel est passée par là. La FOX a donc décidé de réouvrir The X-Files mais le sentiment est mitigé.

L’ambiance n’a pas changé tant sur la musique que sur la réalisation ou les mystères. On trouve du fan-service même s’il reste léger comparé à d’autres programmes. On a du plaisir à retrouver les acteurs de la franchise mais nous y reviendrons. Le principal problème de ce premier épisode est le scénario. On sent que celui-ci à un double devoir : reconnecter avec les fans et relancer une série qui n’était pas une nécessité. On a un sentiment que tout a été fait pour que tous se retrouvent dans l’épisode. On est loin, pour le moment, d’épisodes franchement horrifiques ou tordus comme cela fut le cas auparavant. L’un des principaux défauts du scénario est qu’on a le sentiment d’assister pendant 43 minutes à un gigantesque FUCK adressé par l’équipe à la mythologie de la saga. Ce qui a fait la renommée et la magie de The X-Files, c’était que la conspiration semblait venir d’ailleurs, de l’espace, des aliens. Dans cet épisode, elle vient d’humains et on tombe dans un banal show conspirationniste comme la TV en propose chaque année. Forcément, Chris Carter et ses scénaristes masquent cela derrière Roswell mais comme le dit l’un des personnages :

Roswell est un écran de fumée.

XFiles 10x01.3

Pour la défense de cet épisode, c’est un épisode couplé avec le dernier de la saison. On aura donc matière à juger l’intégralité de l’arc sur le premier et le finale. 43 minutes c’est court, très court, trop court. Nos ex-agents reprennent le boulot en quelques minutes, on introduit un nouveau personnage en une fraction de seconde et l’état émotionnel de Scully et Mulder est traité plus vite qu’un saut en hyperdrive. L’épisode contient un paquet d’informations expédiées assez rapidement pour permettre de surtout relancer la machine. Si on a suivi la série dans les années 1990 et qu’on est fan, le rythme et l’écriture ne surprendront pas mais les petits nouveaux risquent d’être surpris.

Le temps a passé dans la série et c’est valable pour tout le monde. Certaines scènes entre Mulder (David Duchovny) et Scully (Gillian Anderson) semblent mal jouées mais plus du fait que les acteurs ont du mal à retrouver leurs repères avec leurs personnages que d’une volonté de leur part. Si ensemble, ils peinent, séparément ils sont impressionnants. Les acteurs ont pris de la bouteille, ont mûri et ont amélioré leur jeu.  L’esprit des personnages reste le même et c’est un avantage car s’ils avaient changé pendant leur absence, le résultat aurait perdu de sa saveur.

The X-Files fait donc un retour en demi-teinte qui prouve que si la série n’a rien perdu de sa superbe, il est à souhaiter que la suite ait des scénarios plus travaillés pour vraiment nous faire dire :

I Want To Believe

Lancée devant près de 13.5 millions de téléspectateurs, The X-Files a donc réussi son retour mais il lui reste à convaincre sur la durée et vous en parle dès demain avec le deuxième épisode « Founder’s Mutation » :

Balance ton commentaire

Back
SHARE

[CRITIQUE SÉRIE] « The X-Files » – 10×01