[CRITIQUE] « La Maison de la Mort», réalisé par James Whale

No Comment

A cause d’une tempête faisant rage, cinq hommes et femmes doivent trouver refuge pour la nuit dans une maison où la famille Femm habite. Celle-ci adopte rapidement un comportement étrange.

La Maison de la mort (ou The Old Dark House) est un film réalisé par James Whale et sorti en salles en 1932. Le film est ressorti le 25 janvier 2017 en DVD, édité par Elephant Films. James Whale est connu dans le monde du cinéma fantastique/d’horreur pour avoir avoir réalisé Frankenstein (1931), L’Homme Invisible (1933) et La Fiancée de Frankenstein (1935).

Le film a 85 ans mais n’a pas mal vieilli. Bien au contraire, on retrouve l’ambiance des films de cette époque. Oubliez les slasher movies, les monstres, l’hémoglobine et le gore, La maison de la Mort arrive à accrocher le public avec son ambiance. Celle-ci est mise en évidence par l’intermédiaire de sa maison avec ses grandes pièces sombres éclairés par le feu, la famille Femm refusant l’électricité. Le salon, là où la plupart des scènes se déroulent, comporte peu de détail et possède un grand mur sur lequel les ombres des personnages se propagent grâce au feu. Ces éléments sont justement merveilleusement mis en scène lorsque Gladys (Lillian Bond) joue avec son ombre sur le mur et par un habile stratagème, Morgan (Boris Karloff) surgit derrière en subtilisant son ombre. Pas besoin de jump scare ici, l’efficacité de la scène suffit.

Le travail sur la photographie du film est merveilleuse. On peut également constater la particularité de la mise en évidence de la lumière grâce au personnage d’Horace Femm, incarné par Ernest Thesiger, le frère de la famille Femm. Cet effet accentue l’inquiétude qui émane autour de cette famille et joue sur l’ambiance pesante du film. Tous les habitants de la maison ont chacun une caractéristique de la peur. Le frère par celui de l’inquiétude, la sœur par celui de l’attitude et le servant par celui de la violence. Par tous ces aspects, James Whale inspecte tous les différents versants de la peur pour proposer une œuvre complète.

Balance ton commentaire

Back

FILMS D’HORREUR ET POP-CULTURE

Votre dose quotidienne d'hémoglobine. Des films d'horreur aux séries TV, en passant par la pop-culture, nous décryptons l'univers horrifique à travers des vidéos et créations originales dénichées par notre rédaction | LA TEAM CCFR | CONTACT | MENTIONS LÉGALES

SHARE

[CRITIQUE] « La Maison de la Mort», réalisé par James Whale