[CRITIQUE] [FANTASIA] « Game of Death », réalisé par Sébastien Landry et Laurence Morais

No Comment

Alors qu’ils sont en train de faire la fête, un groupe de jeunes découvrent un jeu de plateau : le Game of Death. La règle pour gagner est simple : tuer un nombre de personnes défini par le jeu avant un certain temps au risque d’avoir la tête qui explose. La partie commence sans qu’ils y prêtent attention mais ils se rendent vite compte que le jeu est réel et qu’ils vont devoir tuer ou être tués.

L’histoire de la création de Game of Death est assez particulière. Développé comme une websérie, Game of Death a été remonté afin de donner un long métrage. Game of Death est co-réalisé par Sébastien Landry et Laurence « Baz » Morais et le résultat est de très grand niveau. Alors que l’on a l’impression que le film fait amateur, c’est tout le contraire grâce entre autre aux magnifiques plans des deux réalisateurs : l’utilisation de ralentis, ou lorsqu’ils jouent avec la lumière comme la scène où les deux amoureux sont visibles de la tête aux pieds, face à un coucher de soleil et la caméra avance doucement sur eux jusqu’à ne montrer que leurs lèvres en contre-jour.

Le synopsis est bien évidemment très alléchant sur le papier (qui aurait pu imaginer un Jumanji de l’horreur) mais en réel également. Le scénario est bourré de très bonnes idées comme dans le choix des victimes pour les meurtres (je n’en dis pas plus). Ceux-ci sont justement astucieux et gore à souhait. L’explosion provoquée par la tête du participant qui perd au jeu déverse des énormes quantités de sang qui se projettent sur tous les autres personnages et cela fonctionne à merveille. Pour arriver à cet effet, chaque jour de tournage, les acteurs devaient s’asperger de sang par l’intermédiaire d’un canon qui projetait sur une bonne partie du corps des acteurs des dizaines de litres de sang. Les effets spéciaux sont bien intégrés à la réalité. Avant que la tête d’un participant n’explose, celle-ci se met à gonfler et le résultat est plus que convaincant. Il n’y a pas d’effet numérique et cela donne du réalisme au film.

Les deux réalisateurs aiment également varier les plaisirs en intégrant au film une scène d’animation qui est effectivement courte mais qui fait partie intégrante du film et son utilité est justifiée. De plus, ils s’amusent à jouer avec les « codes des jeunes » en intégrant des plans à la snapchat pendant le film. Cet effet, dans un film avec des jeunes (qui plus est un film d’horreur) est très risqué mais le résultat ici est plus que professionnel. Le jeu des acteurs amplifie cette impression. La crédibilité de ceux-ci ajoute du punch au film et il est certain que l’on entendra parler de Sam Earle (Tom) ou de Emelia Hellman (Ashley) dans de nouveaux projets.

Game of Death est un petit bijou d’horreur québecois . Le talent et les idées des co-réalisateurs donnent beaucoup de force à ce bain de sang qui est offert au spectateur. Le film a déjà été diffusé dans plusieurs festivals comme SXSW ou en Corée du Sud et a été montré au public québecois de Fantasia en juillet 2017 qui a très bien accueilli le long-métrage. Et pour ceux qui aimeraient en voir plus, vous pouvez regarder la websérie par l’intermédiaire de l’application télécharger l’application mobile « Blackpills ». Prêt à jouer ?

Balance ton commentaire

Back
SHARE

[CRITIQUE] [FANTASIA] « Game of Death », réalisé par Sébastien Landry et Laurence Morais