[CRITIQUE] « American Nightmare », réalisé par James DeMonaco

3 Comments

Quatre ans après Little New York, première réalisation de James DeMonaco sur la pègre new yorkaise, Ethan Hawke retrouve le cinéaste pour leur seconde collaboration. DeMonaco a également scénarisé le film Assaut sur le Central 13 réalisé par Jean-François Richet, dans lequel jouait Hawke.

21010443_20130802122346322

Dans une Amérique rongée par une criminalité débridée et des prisons surpeuplées, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an, pendant 12 heures, toutes activités criminelles, meurtres inclus, soient légalisées. La police ne peut intervenir. Les hôpitaux suspendent leurs services. Une nuit durant, les citoyens sont à même de définir leurs propres règles et de faire leur propre loi, sans avoir à craindre de sanctions. Au cours d’une telle nuit hantée par la violence et le crime, une famille va devoir faire un choix – bourreau ou victime ? – face à un inconnu venu frapper à sa porte.

 

American Nightmare, voilà un film qui a lourdement attiré la curiosité de pas mal de monde. Il faut dire que sur le papier, le film présente tout de même un concept vraiment original, bien pensé, et qui offrait d’énormes possibilités! Qu’en est-il au final? Un film certes très sympathique, qui propose de très bonnes choses, mais qui rate complètement son coup quant au traitement qui est fait de son idée. En effet, le film manque cruellement d’ambition, et prend la forme un peu fainéante d’un home invasion sans grande originalité. On reste sur cette désagréable impression que ça aurait pu être beaucoup mieux.

American Nightmare

Mais, il faut quand même lui accorder qu’il ne se plante pas sur tous les points, et si ce huis clos est finalement sans grande surprise, il n’en reste pas moins efficace, offrant des scènes sous tension, qui font vraiment leur petit effet sur grand écran, en profitant de l’énorme paranoïa qui s’installe et qui se mélange parfaitement à l’ambiance oppressante du film, grâce à cette idée de base. Le scénario propose même une réflexion pas si bête que ça sur le sujet, et nous pousse, en tant que spectateur, à imaginer nos réactions personnelles face à une telle situation. Dans les bons points, on notera aussi les acteurs. Si leurs personnages ne sont pas spécialement très intéressants, ils livrent une prestation loin d’être mauvaise qu’il sera intéressant de redécouvrir en version originale sous-titrée! On y retrouve un Ethan Hawke qui semble prendre de plus en plus de plaisir à jouer dans des productions horrifiques, et qui convainc ici déjà beaucoup plus que dans Sinister, et une Lena Headey assez attachante, dû au côté victime de son personnage, mais qui se réveille quand même vers la fin du film, pour une séquence brutale et méchamment drôle.

Mais ce qui fait la réussite du film, c’est bien l’immense folie furieuse qui vient habiter les personnages ennemis, qui ne font qu’augmenter agréablement le niveau d’intensité et de paranoïa du film. La menace est partout, peut surgir de n’importe où, et est terriblement oppressante et violente sur le plan psychologique , puisque l’on sait qu’elle sera complètement gratuite, et sans conséquences. Néanmoins, cette boucherie, certes assez sympa, finie par rapidement tuer tout le suspense du film, et devient même un peu prévisible sur la fin à cause de certaines choses qui se répètent.

American Nightmare

En conclusion: Pari à moitié réussi pour James DeMonaco avec ce thriller horrifique qui manque cruellement d’ambition, et qui n’exploite pas son concept au maximum du potentiel qu’il pouvait offrir (un tel concept ferait d’ailleurs une excellente série!). Néanmoins, la tournure prise par le film n’est pas mauvaise, offre de bons moments de tension, une boucherie plutôt divertissante et des acteurs qui croient dure comme fer au concept, et qui le montre à l’écran par des prestations complètement folle. American Nightmare ça aurait donc pu être mieux, mais on boudera pas son plaisir! A découvrir en salles, pour de meilleures conditions de visionnage, qui jouent beaucoup sur la réception du film!

note_star_3.5

Par Aymeric Laurent.

Balance ton commentaire

Back
SHARE

[CRITIQUE] « American Nightmare », réalisé par James DeMonaco