Les affiches de films rejetées par les studios

Pour promouvoir un film, rien de mieux que de créer une affiche percutante. Ce travail est réalisée par des agences de communication, le plus souvent basées à Paris, ou par les gros studios. Généralement, 4 à 5 semaines suffisent parfois pour élaborer une affiche de cinéma. Avant, elles étaient peintes à la main par des artistes de tous les pays du monde : les affiches se différenciaient en fonction des coutumes et de la société du pays dans lequel le film était programmé. Ce qui donne des résultats plutôt impressionnant pour certains, comme des résultats étonnants : parfois les représentations sur l’affiche ne correspondent pas à ce qu’on peut voir dans le film.

À droite, une affiche réalisée pour la sortie du film Vendredi 13 au Ghana. Jason Voorhees tue ses victimes avec une faucille…

Avec la multiplication des supports de communication, notamment grâce aux réseaux sociaux, les affiches de film sont partout. On a souvent le droit à des affiches teasers, des affiches avec l’écho de la presse… Depuis quelques années, nous [les spectateurs] sommes les premiers acteurs de cette communication à travers les avis des twittos, rappelez-vous : (“Ce film est une dinguerie” – Nos étoiles contraires) sur l’affiche du film.

Ces affiches sont le meilleur moyen de rendre un film connu de tous. Comme les avis sur toute oeuvre restent subjectifs, les agences de communication mandatées par les distributeurs sont sujet à modifier leur concept art encore et encore… jusqu’à l’affiche définitive. L’agence de communication cinématographique Troïka vous propose de découvrir ses affiches rejetées par les distributeurs, les affiches qui auraient pu être placardées dans vos villes.

affiches rejetées evil dead
L’affiche rejetée (gauche), l’affiche officielle (droite) ©Troïka
affiches rejetées it follows
L’affiche rejetée (gauche), l’affiche officielle (droite) ©Troïka

 

affiches rejetées hostel
Affiche rejetée du film Hostel. ©Troïka
© Troïka